Comment j’ai failli être Valérie Damidot…

Publié le par Juliette

Comment j’ai failli être Valérie Damidot…

Ceux qui me connaissent savent que j’ai toujours voulu faire « connu » comme métier. Consciente cependant, qu’il faut environ dix ans pour être célèbre du jour au lendemain et peu encline à consommer de la vache maigre durant une décennie, je me suis contentée d’un métier plus ordinaire, viable et rémunérateur. Pas folle la guêpe qui fredonne dans sa tête « j’aurais voulu être un artiiiste », j’ai choisi un métier – la communication et l’art de savoir se vendre – qui finalement mène à tout. Et même aux plateaux de télévision, où je fus chroniqueuse dans l’éphémère émission de Christine Bravo « Douce France » (pour laquelle je fus sélectionnée avec zéro expérience, zéro piston, mais 100% de techniques de communication… comme quoi !).

Ce que je ne vous ai jamais dit, c’est que ma démo m’a permis de participer au casting de la première émission de déco de la télévision française. Que j’ai été sélectionnée. Que j’ai fait un bout d’essai. Que j’ai été choisie comme animatrice et que j’ai fait le pilote de cette émission qui allait devenir D&Co. Alors, comment se fait-il qu’on n’y ait jamais vu ma trombine ? C’est qu’à force de compromis et de manque de moyens, le pilote est devenu un produit bancal et insipide conduisant le directeur de la chaîne à prendre la seule décision valable : changer de société de production. C’est ainsi que Fremantle est arrivé avec ses moyens, son artillerie lourde, son animatrice… et que je fus évacuée avec l’eau du bain. C’est ainsi que Valérie Damidot est devenue « connue » à ma place : à elle, le vedettariat, les fans, les paparazzi, la double page dans Voici, les best-seller, le rôle de Victoire Bonnot et le Gérard de « l’animatrice bien relou »

Finalement, je me serais contentée de caresser les étoiles sans devenir une star. Je ne suis même pas une has been, je suis une almost been ! N’empêche… combien de personnes peuvent se vanter d’avoir fait 22 émissions d’une heure et d’avoir ainsi vu leur quart d’heure de célébrité multiplié par 88 ?

Commenter cet article

Daï-Paï 13/10/2015 15:30

Hypothèse à la con, cet article ne serait pas en lien avec le fait que tu as commencé des travaux chez toi ? Ne serais-tu, subtilement, en train d'envoyer un message à Miss Déco pour qu'elle te vienne en aide ?

Juliette 13/10/2015 16:07

Dire que j'y avais même pas pensé :-) En même temps, elle est de moins en moins dans la déco la miss, mon SOS risque de recueillir peu d'écho...