Ma lettre de reddition : Seigneur Facebook, je me rends !

Publié le par Juliette

Ma lettre de reddition : Seigneur Facebook, je me rends !

Après des années de résistance, j’abandonne ! Je n’ai jamais aimé la façon dont tu galvaudais le mot d’ami, dont tu engloutissais le temps, dont tu brassais du vent, mais force est de constater que tu as conquis les masses. J’ai longtemps pensé que j’avais une adresse mail, un blog, un compte twitter même, et que cela suffisait à mes amis pour rester en contact avec moi. Sauf que mes amis n’ont pas que ça à faire. Plus aucun n’a envie, plus personne ne fait l’effort, puisqu’il suffit d’aller sur ton mur pour faire d’une pierre deux coups (donner et recevoir des nouvelles). Et peu à peu, mes amis, je les ais perdus de vue. Finalement, je me suis sentie de plus en plus seule dans mon maquis, à lancer des messages sans écho. J’en ai eu marre d’être marginalisée, traitée en paria, laissée pour compte. Je reconnais que tu as fait des efforts pour me rallier à ta cause, en devenant plus subtil, plus fin. J’ai lutté autant que j’ai pu pour éviter de mettre doigt dans ton l’engrenage mais finalement, tu as gagné : Voilà donc ouvert mon compte Facebook.

A valoir ce que de droit, Gagny, le 9 novembre 2015

Commenter cet article

DPL 25/11/2015 18:20

Il parait qu'il ne faut jamais dire jamais, hein ? Bref, je me suis permis de t'envoyer une invit', sur un malentendu, on ne sait jamais... Question con, y'avait d'autres trucs où tu avais dit "jamais" ? Exemple, "jamais je ne prendrai une salade au Mc Do, faut pas déconner non plus"...

Juliette 26/11/2015 10:27

En fait, c'est pas tellement que j'ai dis "jamais" mais j'attendais d'avoir une bonne raison d'y aller... Et finalement, j'y suis allée pour une mauvaise raison : Je pensais pouvoir prendre des nouvelles de mes amis et échanger avec eux, mais je n'ai rencontré qu'indifférence, superficialité, médiocrité... avec il est vrai quelques pépites d'humour et d'esprit, mais est-ce que cela en vaut la peine ?.... Je me demande si ça ne me fait pas plus de mal que de bien quand je découvre grâce à Facebook qu'une personne qui m'étais jadis chère a cédé aux théories du complot et partage des liens genre "en fait, certains morts du Bataclan, c'était des mannequins..." (dans le sens faux corps, pas top modèle !!!). Mais bon, je me donne un mois pour faire le bilan...