Ma crémaillère du mi-centenaire, ma première fête d’adulte

Publié le par Juliette

Ma crémaillère du mi-centenaire, ma première fête d’adulte

Non que la Party ait pris une tournure olé olé, mais ma dernière grande fête remonte à… mon mariage (15 ans l’an prochain, tiens, si on faisait une fête ?). Et avant ça, c’était des fêtes de célibataire : Tu invites dix copines, dont certaines emmènent leur copain et à la fin, au mieux, on est 20 personnes en tout. Là, on s’est retrouvé à 40 samedi soir, dont 20 enfants déferlant de partout (vive les « espaces ouverts ») ! C’était fou, mais follement festif. J’ai adoré mélanger mes amis, remplir ma maison à ras bord (jusqu’à héberger 9 invités), partager ma joie avec mari et enfants, me sentir parfois dépassée par les événements, faire à la fois salon et colonie de vacances, être submergée de générosité, couverte de fleurs, de cadeaux et de compliments. J’ai adoré les « Ah ta glycine, un vrai tableau vivant », « Qu’est-ce que t’as fondu ! », « impressionnante cette extension ! », « Quoi, c’est du carrelage ? », « Oh, t’as fait un petit jardin d’hiver », « Woaw, les suspension ! », « Quelle ambiance ! », « T’as dormi dans ce berceau ? », « Génial, la mezzanine », « On devrait faire ça chez nous », « Alleeez, fais nous visiter », « Maman, s’te plaît, j’peux dormir ici ? », « Super boulot, bravo ! » et autres « Joyeux anniversaire » anachroniques !

J’en retiens par ailleurs quatre idées géniales qui, je le sens, vont faire recette :

Fêter son anniversaire à J+6 mois, le must-do absolu des natifs d'hiver : les jours sont plus doux et plus longs, les gens sont moins déprimés, moins malades et donc plus motivés et plus présents. Même si ça fait un peu bizarre de s’entendre souhaiter un « bon anniversaire » qui date de six mois…

Pendre sa crémaillère avant l’installation, en l’occurrence avant la cuisine et le parement : ça fait plus d’espace, ça autorise toutes les audaces niveau déco, y compris celle d’écrire sur les murs, et ça m’a permis de circonscrire le capharnaüm de la cuisine au sous-sol.

Choisir un week-end de trois jours, et avoir toute la journée du lundi pour ranger, se détendre et profiter, ouvrir les cadeaux, lire les messages, regarder les photos, entre autre le film à ma gloire créé par Kérim et qu’on n’a pas eu l’occasion de montrer. Certes, certains ont fait le pont mais des absents y’en a toujours, alors…

Etaler sa fête sur 30 heures de portes ouvertes, les gens qui n'étaient pas libres le samedi pouvaient venir le dimanche et vice-versa, j'avais plus de temps pour m’occuper de mes invités, je n'avais qu'à suivre le flow de la fête sur sa lancée (Par contre, caser une pyjama party entre les deux relève du masochisme)

Mon seul regret : l’absence de certains amis proches. Alors, pour minimiser les chances de faux bond l’année prochaine, je lance un Save the Date dès aujourd’hui pour le week-end du 6 et 7 mai 2017, avec la possibilité de dormir sur place pour faire la fête jusqu’au bout de la nuit (et non plus comme cette année jusqu’à une heure du matin, ce qui fait vraiment petit joueur) ! Nous célébrerons un Triple Anniversaire : Mes 51 ans (plutôt samedi), les 43 ans de Kerim (plutôt dimanche) et nos 15 ans de mariage !

Et, promis, l’année prochaine je prends le temps de me faire belle avant de vous recevoir !

Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.
Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.

Ci-joint un petit diaporama en souvenir mais la diffusion des photos de personnes, par respect pour leur anonymat, est limité au réseau de mes « amis » sur Facebook.

Publié dans L'Echappée belle

Commenter cet article

Jane Harries 24/05/2016 17:35

Pardonne, Cathi, et peut etre je n'ai pas encore epelle ton nom!

Catherine 24/05/2016 17:55

Pas de soucis, Cath, Cathi, Cathy, Catherine, Supercathy (et même parfois Sandrine quand on confond mon nom et mon prénom) tout me va ! J'espère surtout que nous on aura bientôt l'occasion de t'accueillir chez nous !

Jane Harries 24/05/2016 17:33

Salut Kathi et joyeuse anniversaire, la cinquantaine! Si tu voyages par ici tu seras tourjours bienvenue (et ta famille aussi).
Amitie, Jane XXX