20000 prénoms du monde entier et le gagnant est...

Publié le par Juliette

Arzel.jpgBon, je ne garantis pas que j’ai vraiment évalué 20 000 prénoms mais ce qui est sûr c’est que j’ai potassé des livres entiers, certains achetés, d’autres prêtés. J’ai même fait le sitting pendant des heures en librairie pour compulser ceux que je n’avais pas. J’ai étudié des guides de prénoms bretons, vikings, germains, orientaux
des sites français, anglais, allemands, turcs… des listings tellement copieux que je devais me limiter
à une lettre par soir sous peine de péter un câble. J’en rêvais la nuit, je me tapais des méga coups de blues et quand Arzel a enfin fait tilt, à 8 mois ½ de grossesse, il m’a encore fallu travailler mon homme au corps pour obtenir un « adjugé, vendu ! ». Dire que je pensais avoir « galéré » pour trouver le prénom de notre premier fils, alors que le coup de foudre pour Euzen fut immédiat. La recherche fut certes un brin fastidieuse mais rien à voir avec les investigations, les négociations, les tergiversations nécessaires pour aboutir au consensus sur cette deuxième édition. Les choses auraient sans doute été plus simples si nous attendions une fille ou si nous avions les mêmes habitudes culturelles… encore que les cris d'alarme "help, j’accouche et je n’ai toujours pas de prénom" dans divers forums me portent à penser que c’est une problématique commune. Pourquoi donc est-ce si difficile de trouver LE prénom fait pour notre enfant ?
Turc-Alsacienne2.jpgEn ce qui nous concerne, déjà, à chaque fois que mon mari et moi nous posions la question « Est-ce que j’aime ce prénom », nous pensions sans nous l’avouer « est-ce que mes parents, ma famille va aimer ce prénom ? ». Ensuite, il suffisait que le prénom soit porté par un ex, un oncle fou, un associé escroc, une personnalité peu appréciée… pour qu’il devienne éliminatoire. Enfin, à chaque fois que nous évoquions une nouvelle hypothèse de prénom, il y avait quelqu’un dans notre entourage pour nous en dégoûter : Aydan ? « en turc, c’est un nom féminin », Tanyel ? « ça fait Daniel avec l’accent alsacien », Zacharie ? « c’est pas un peu trop biblique ? », Edan ? « ça fait penser à un fromage », Loren ? « ça fait fille », Koray ? « et pourquoi pas trottoir ou gazon ? » (dixit, ma mère), Eladan ? (du nom d’un Elfe du Seigneur des Anneaux) « Vous n’allez quand même pas donner le nom d’un Elfe à votre garçon » (dixit, l’échographe), Lysander ? « Lysan quoi ? Comment ? D’où ki sort ce nom ? »... Il a également fallu faire comprendre diplomatiquement à fils chéri que Batman ou Lâne (de Shrek) n’étaient pas des alternatives envisageables. Evidemment la solution aurait été de faire comme mon frangin, qui a toujours été bien plus malin que moi : choisir le prénom en secret et le diffuser le jour de la naissance sans demander l’avis de personne (
on s’habitue finalement, même quand c’est d’une modernité folle comme Charles ou Huguette). Mais on ne se refait pas, je cherche toujours à satisfaire tout le monde (ce qui n’est JAMAIS le cas)… et moi en premier lieu !
b--b--lettres.jpgJe suis sans doute même la plus exigeante de tous puisque je voulais :
- Un prénom original et pas simplement choisi pour sa fonctionnalité passe-partout, comme Axel et Michael, qui marchent quelle que soit la langue.
- Un prénom que je « sente »
et non donné « par défaut », pour lequel j’éprouve un coup de foudre comparable à ce que j’ai ressenti en choisissant Euzen.
- Un prénom qui ne soit pas connoté arabe ou turc, ni typiquement français, ni trop tendance car je ne veux pas mettre au monde un Evan ou un Yanis de plus, prénoms fort jolis au demeurant.
- Un prénom qui ait un sens, une histoire, et qui soit porteur de significations positives, de préférence dans les deux langues, exit donc Azrael l’ange de la mort ou Einar le chef guerrier sanguinaire.
- Un prénom qui soit sans ambiguïté,
facile à prononcer et avec lequel nos deux familles alsacienne et turque puissent se familiariser sans trop d'effort.
Je crois bien que Arzhel, simplifié en Arzel, est le seul prénom correspondant à ces différents critères (je vais être mal si d’aventure je devais un jour donner naissance à un troisième garçon). Arzhel vient du vieux breton Ars (= Ours) et Maël (= Prince) et veut donc dire « Prince de l’Ours ». C’est le nom d’un moine du Pays de Galles qui avait le don de guérir et de faire jaillir l’eau. En turc, Arzel peut être décomposé en Arz (= terre, offre, racine de Arzetmek qui voudrait dire « exposer, avoir l’honneur de dire, d’informer, d’écrire ») et El (Main), autrement dit « La main de la terre, la main qui offre ».
C’est p’têt un chouia tiré par les cheveux, mais quand même, franchement… c’est pas un prénom FAIT pour mon fils, ça ? 

Publié dans L'Echappée belle

Commenter cet article

Juliette 23/08/2007 15:07

Même si la référence est prestigieuse, elle est vraiment tirée par les cheveux Damourédo, sachant que ce beau château a hélas pour nom Azay-le-Rideau et non Arzel-le-Rideau, ce qui est un tord je le reconnais... Par contre je réjoute le sens de Gilles, la couleur de cheval, mais surtout la remarque fort pertinente laissée ailleurs par France : Arzel fait aussi penser à Harzel, soit petit coeur en alsacien, un juste retour aux sources en somme ! Qui oserait encore douter de la perfection de ce nom alors qu'on aurait de quoi écrire un livre entier à son sujet ?

damouredo 12/08/2007 16:12

Si tu vas dans ce sens cela...cela fait aussi "Arzel le rideau" Bon ok, je sors...mais tu nous cherches quoi !! Quoiqu'il en soit...ce bébé a l'air magnifique !

Juliette 07/08/2007 06:43

Arzel, 2007 : Les petits Arzel nés cette année formeront incontestablement un grand cru ! Ces enfants, bourrés de charme, de dynamisme, de volonté, d'ambition et de chance, sauront se construire un beau destin. Dès la naissance, ces bébés affirmeront leur caractère enthousiaste et volontaire.Attendez-vous donc à avoir un bébé fort agité ! La magnifique énergie qui l'habite ne lui fera jamais défaut. Il saura courir à l'âge où les autres n'en sont qu'à leurs premiers pas titubants. Il parlera plus tôt que ses copains, volubile et pressé d'exprimer ses besoins.Comment gérer et canaliser les débordements incessants de ce petit tourbillon ? Il est évident qu'il ne sert à rien de le museler ni de lui interdire quoi que ce soit. C'est une graine d'anarchiste, et son plus grand plaisir est justement de transgresser l'interdit.En revanche, c'est un enfant à principes, droit et franc comme l'or. Il ne néglige pas l'intelligence et la clairvoyance des autres, et saura en tirer profit. A vous donc de lui enseigner la prudence et de mettre à sa portée tous les moyens d'exploiter cette énergie qui le survolte. Les activités sportives sont absolument indispensables pour lui faire évacuer ce dynamisme débordant, qui peut parfois le rendre violent.C'est vrai qu'il se met souvent en colère, incapable de retenir ses impulsions et sa révolte intérieure. Heureusement, son honnêteté intellectuelle et son ouverture d'esprit contribueront à améliorer son caractère.Mais, sachez-le, votre enfant n'a qu'une envie : faire tout mieux et plus vite que les autres. Vous n'avez qu'une chose à faire : l'aider à réaliser son rêve, qui est d'être le parfait héros, pur et dur, de ce nouveau siècle !Souvent brillant et quelque peu fantasque, votre enfant Arzel aimera surprendre par des idées souvent provocantes. Il aura beaucoup de mal à se plier à l'autorité, mais saura réussir dans sa vie sociale. Très entreprenant pour défendre les grandes causes, il sera moins à l'aise pour gérer son propre quotidien.

Juliette 31/07/2007 14:54

Lucie et Adèle... hum, hum... pourquoi diable ces prénoms me paraissent si familier ???... N'empêche que, pourquoi se casser la tête, faut avouer : masculanisés en Lucien et Adolf, on avait les prénoms parfaits !?Merci Tatam (pas mal comme nom aussi) pour ta visite, ton com et tes suggestions... Je trouve personnellement Hakim et Sémy un peu trop connotés mais j'aime bien Ottone, original, joli, mélange d'automne et d'ottoman, je trouve juste que ça sonne un peu fille.

Jef costello 31/07/2007 14:25

Moi j'aaaddooorrre les prenoms LUCIE et ADELE, mais bon il estvrai que ca fait un peu fille...