C’est quoi ce sport de tapettes ?

Publié le par Juliette

rugby-CARICATURE-3.jpgPour l’anniversaire de mon fils, j’avais organisé divers ateliers autour d’activités telles que transformation de robots (récupérés d'occase), coloriage de masques (commandés sur Internet), pêche à la ligne (avec des lots Emmaüs lavés à la machine), ramassage de noisettes (improvisé par les enfants)… un des ateliers phares, compte tenu de la forte proportion de mâles en herbe parmi les participants, devait être le « match de foot », avec mon mari réquisitionné comme goal. Dans ma grande naïveté, sous l’œil goguenard de ma tendre moitié conscient de la démesure de mon ambition mais décidant néanmoins – le traître – de silence garder, j’entrepris d’établir des « règles », en gros : tirer dans le but sans toucher le ballon des mains. J’étais allée jusqu’à former deux équipes de trois bambins (4 ans d’âge moyen, rappelons le) avec un capitaine pour chacune d’elle (bon, ça va, arrêtez de rigoler !). En moins de 5 minutes, mon gosse en personne, la chair de ma chair, attrapa le ballon avec ses mains, tenta d’échapper en courant à ses poursuivants hilares et finit plaqué au sol par les membres des deux équipes pèle mêle. Je viens enfin de comprendre que mon fils et ses copains n’avaient rien d’une bande d’anarchiste rebelles mais s’étaient montrés visionnaires, en plein dans la tendance, en décidant, au lieu de jouer au foot, de se mettre spontanément au rugby ! Quelques minutes à regarder pour la première fois un match de rugby ont été comme un révélateur, non pas des règles d’un jeu qui se limite toujours pour moi à quelques descendants de Landru se jetant les uns sur les autres, mais de la formidable attractivité de ce sport pour ces grands enfants que nos hommes sont restés. rugby-homo-1280x768.jpgOn dit souvent que le rugby est un « sport de tapettes » (c’est vrai que toutes ses croupes offertes en mêlée, ses empoignades au corps à corps, ses mâles rotondités exhibées en calendrier, ses termes faits de « touches » et de « mêlées », cette louche expression d’une virilité outrancière peuvent prêter à confusion …) mais, à mes yeux, c’est bien plutôt un sport de grands enfants, la synthèse idéale des inclinaisons infantiles avant expurgation par la civilisation adulte. Certes, tout n’est pas permis mais l’essentiel, si : se bagarrer, courir les uns après les autres, se jeter sur son pote, le plaquer au sol, tirer dans une baballe qu’on a aussi le droit de jouer à la main, se vautrer dans la boue, brandir des genoux éraflés comme des blessures de guerre… bref, se défouler, se battre, suer, saigner, se salir, et tout ça, sans se faire gronder ! Comment douter de la vocation enfantine de ce sport quand on entend des termes supposés sportifs tels que « cuillère » (ceinturage par les pieds), « chandelle » (coup de pied à trajectoire parabolique) on « ascenseur » (soulever son coéquipier pour attraper le ballon) ? Même la petite finale jouée par le XV de France samedi prochain s’appelle « La consolante », c’est pas mignon ça ? Allez, arrête de pleurer mon petit Chabal, c’est pas si grave d’avoir perdu, mouche toi un bon coup, recoiffe-toi un petit peu, ton bobo va partir, tiens, voilà un Kinder et un gros câlin, maintenant va jouer avec tes copains, va !

Publié dans Nos Amis les Hommes

Commenter cet article

Juliette 19/07/2008 08:54

C'est vrai qu'il n'y a rien de plus attendrissant que de voir un rubgy man éclater amoureusement l'arcade sourcilière de son collègue :-)Rien ne prêche mieux en faveur du rugby que les rugby man eux-mêmes, chaleureux, pas pédants pour un sou, avec un côté Monsieur-Muscle-Tout-le-Monde qui les rends émminemment sympathique... de là à inscrire mon fils au rugby, je ne sais pas... en ce moment il est très perles, il se promène avec une barette dans les cheveux et aime à porter les shorts de son petit frère de 1 an forcément moulants et qui lui donnent un look très gay pride, c'est un bon départ, non ?

MATHIEU 15/07/2008 22:45

salut. Etant moi meme rugbyman, il est vrai que nous somme de grands enfants, aimant se frotter les un contre les autres, touchant nos corps viril..... Euh la je m'égare. Par contre je suis pas d'accord pour ce qui est d'interdire se sport, car dangereux. C'est vrai qu'il y a beaucoup de blessures, mais il s'agit avant tout d'un sport de contact similaire a la boxe (d'ailleur nous la pratiquons aussi). Allons nous interdire la boxe parceque certain boxeur se fracture le nez ou autre endroit de notre anatomie.Un mot qui resume ce sport d'une beauté inégalé, LE RESPECT. Tout le monde vous le dira. Il s'agit ici du sport co le plus respectueux, envers les arbitres mais aussi envers l'adversaire. Certe parfois les match se transforme en combat de boxe, mais on a toujours cette amour, lorsque l'on fracture une arcade (chose que l'on fait le plus soigneusement possible, pour permettre la plus belle cicatrice possible a notre adversaire), lorsque le sang jaillit d'un nez eclaté ou d'une oreille arraché..... Euh sa faut as le retenir.Non blague apart, met ton fils a se sport, il y apprendra la vie a sein d'une famille (et oui c'est se que nous somme), le respect des autres et de soit. SALUT

DPL 16/10/2007 19:46

Si seulement un Kinder pouvait faire oublier la défaite de samedi soir... ah la la... c'est dur... snif...

saskia 16/10/2007 19:08

Ayant fait une partie de mes études à Toulouse, (bien qu'alsacienne), je dois dire qque j'adore le rugby . Mais ton post a été une vraie révélation : bien sur que tu as raison, bien sur que c'est à cela que ça fait penser ! des enfants !! D'ailleurs, on dit toujours que les supporters sont "bon enfant", par opposition aux hooligans et aux ultras footeux .
Je le dis sérieusement, je suis vraiment contente que tu aies mis le doigt et le mot sur ce sentiment vague qui m'habitait depuis si longtemps, sincèrement, je suis ravie ! (OK, il m'en faut peu, mais, pour déformer Camus : "bien nommer les choses contribue au bonheur du monde " )

Gwenaëlle de l'aquagym 16/10/2007 13:33

Moi, y a un truc que je comprends pas, c'est pourquoi on n'interdit pas le rugby. Pas que je sois réfractaire au sport en général, comprenez bien. Mais c'est hyper dangereux pour la santé. Dixit "le magazine de la santé" sur France5 dont je vous ai mis le lien concernant l'émission ci-dessous :http://www.france5.fr/sante/connaitre/sport/W00547/7/145550.cfmCes grands gaillards super costauds et pour certains effectivement super sexys risquent à tout moment un tassement de vertèbres, voire pire, lors des mêlées notamment. Une mauvaise chute lors des plaquages est toujours à redouter.Quant aux articulations, elles sont hyper sollicitées et nos rugbymens risquent aussi de se niquer un genou... Bon, dans le magazine de la santé, c'est pas dit comme ça, mais le sens y est.Ils sont d'ailleurs condamnés à se muscler à perpét pour protéger leurs articulations avec du muscle.Y a quand même 16000 accidents recensés chaque année lors de la pratique du rugby. Alors les mecs, contentez-vous de faire des calendriers et allez-y mollo avec la baballe ;-)