Bree, sors de ce corps !

Publié le par Juliette

BREE2.JPGComme je vous l’ai déjà révélé ici, je vis actuellement une période étrange où je tire un épanouissement fort inhabituel de ma fonction intérimaire de "femme au foyer". Certes, je n’en suis pas encore au niveau de ces héroïnes du quotidien, dotées de superpouvoirs, membres éminents du département d’Etat Modes et Travaux, snipers des fourneaux, capables d’être partout à la fois, de sauver le monde de la crasse tout en empêchant le soufflet de retomber. Chez moi, rien à faire, la poussière n’a toujours pas la courtoisie d’attendre que j’ai fini ma déco pour retomber, la lessive se multiplie à faire pâlir les petits pains du messie et la vaisselle n’a aucune pitié pour mon emploi du temps de mère de famille. N’empêche… Certains indices me poussent à m’interroger : Mon accès de feedulogiphilie ne prendrait-elle point une tournure névrotique puisant sa source dans mon tempérament d’obsessionnelle monomaniaque ? Ainsi, me suis-je prise hier en flagrant délit à m’acquitter de tâches que j’arbore et auxquelles je m’étais jurée de toujours échapper : laver les vitres inside-out en automne et repasser une garniture ancestrale de linge, soit des mètres de tissus aux plis irrécupérables. Catalogues.jpgPlus inquiétant, je suis devenue une maniaque de la VPC, je Fly par dessus les Trois Suisses, en passant par la Blanche Porte et les Maisons du Monde, j’Habitat, je Castorama et je Redoute à tout va, Quelle aventure ! Je suis devenu le pigeon idéal des offres promotionnelles, des moins X%, des chèques de réduction, des frais d’envois offerts, des « superbes cadeaux sans obligations d’achat » qui mystérieusement m’obligent quand même à acheter. Je guette le facteur, je compulse les catalogues, je cours aux points relais, j’enrage au moindre retard, je suis constamment à l’affût… Mon mari a besoin d’un bonnet ? Mon fils veut un robot Transformer ? Une amie le parle de noix de lavage ? Des housses à acheter ? Des fleurs à envoyer ? Des cadeaux à trouver ? Et me voilà sur Internet à naviguer de site en site, de comparateurs de coûts en portail spécialisé, de l’occase au design… Les stimulis de mon cerveau s'activent à chaque "nouveau" ou "gratuit". Je ne calcule plus en terme de coût mais d’économie et pourtant, par une étrange équation que je ne m’explique pas, j’ai de moins en moins d’argent sur mon compte en banque. Mais rien ne saurait entamer ma fièvre acheteuse et ma frénésie d’intérieur. Hier encore, ma belle-sœur me rendait visite et je ne me sentais plus de joie à lui montrer mes acquisitions, ma déco, mes nouveaux aménagements… Alors qu’elle admirait les jolis objets exposés sur le marbre de la cheminée, dont chacun avait été choisi avec soin et disposé dans un subtil agencement de couleurs, de formes et de textures, voilà que la malheureuse prend ma boîte en forme de cœur dans ses main et la repose avec la pointe dans l’autre sens. Sans même réfléchir ni vraiment m’en rendre compte, j’ai remis la boîte dans le bon sens, avec une précipitation qui me valut d’être taxée de « pire de Bree », moi qui jadis vivait dans un joyeux bordel, buvait dans une tasse plutôt que de laver les verres, n’avait jamais fait de cannellonis et perdait patiente dès qu’un morveux pleurait.
mere-denis.JPGSerais-je tombée dans l’autre extrême à transformer mon foyer en maison-témoin
fleurant le neuf, le compassé, le « on regarde mais on ne touche pas » et bientôt « la casse se paye » ? Me suis-je vraiment BreeHodgisé ? Un exorcisme s’impose-t-il, histoire de ramener à la vie le peu de Susan qui reste en moi pour échapper au destin de notre héroïne nationale ci-contre (on a les Bree qu'on peut) ? Dois-je prévoir une cure de désintoxication, m’inscrire aux Home Addict Anonymes ? Ou plutôt m’éclater sans complexe jusqu’au rappel à l’ordre du banquier ? En attendant, il faut que je vous laisse, j’ai un bon de commande, -40% sur le textile, frais de port offert, cadeau surprise pour trois articles achetés, tirage au sort et super cocotte en prime, à envoyer !... A propos, y’a pas quelqu’un qui aurait envie de se faire parrainer ?

Publié dans Home - sweet Home

Commenter cet article

Traquinette 03/11/2007 09:12

Dis donc, que fais-tu derrière ton micro ?  T'aurais pas un truc à frotter ? Aller... Hop  ! et que ça brille

Laure 30/10/2007 09:16

Tu as répondu "moins 70 %" ???? !!!!!! Hi hi hi ! Ouh ouh ouh ouh ouh ! Ah ah ah ah ah ah ! Tu es vraiment désopilante en Bree... Ne change rien !

Juliette 29/10/2007 15:47

DPL : même pas drôle, Shalima : trop tard, je t'ai inscrite partout, gnac gnac gnac, Milène : ravie de t'avoir fait rire, c'est vrai que ça faisait longtemps que je n'avais pas écris un post poussée par l'inspiration plutôt que par le "faut qu'je mette mon blog à jour", Ariane : mais je ne suis pas déprimée du tout, au contraire, c'est ça qui est dingue, je m'éclate en parfaite petite femme au foyer et je n'ai aucun mal à "tout gérer" vu que justement je n'ai que mon foyer à gérer et dans lequel déployer toute ma créativité (mais bon, toute bonne chose ayant une fin, va falloir dès le mois prochain revoir mes priorités et me mettre à "travailler"), Laure : je me reconnais tout à fait, je suis bien comme ton homme tombée dans la vépécéfolie, pour preuve de à quel point je suis grave, je parlais hier à mon mari d'un article intéressant trouvé dans un catalogue, il me demande "Combien ça coûte ?" je lui répond "Moins 70%", grave je vous dis !

Laure 29/10/2007 09:26

Hi hi hi hi hi !Alors alors, qu'est-ce que c'est que cette histoire ? Ah oui... Quand même... Ouh là là ! A ce point ! Tiens, mais ça me fait penser à mon homme... Depuis que je l'ai parrainé sur un site de ventes très "private", on reçoit un coli tous les deux jours : une paire de basket en cuir, un superbe couteau de cuisine en promo à 40 euros pour les maki, un tablier noir (t'as vu il est classe hein ?), et même... Un dessous de plat en liège... Arrrghhh ! Mais c'est un designer qui l'a fait qu'il me dit ! Jamais, oh grand jamais tu m'entends amour de ma vie, je ne tolèrerai que ce dessous de plat trône sur ma table en chêne à côté de la vaisselle de mes arrières grands-parents ! Vu ?Sans parler de sa frénésie ménagère... Tiens, ça me donne une idée d'article...Amuse-toi bien ! Hi hi hi...

Ariane 28/10/2007 19:06

ahlala mais quel est ce coup (coût ?) de déprime ???Peut-être une envie de te sentir utile, d'où un excès de suractivité ?Faut se reprendre, pas toi quand même ?? Toi grâce à qui j'arrive à réfreiner mes envies de rangement immédiat le soir après le repas et à laisser la vaisselle sale non débarrassée jusqu'à ce que mon homme s'en charge !!! Tu devrais relire ton propre opus "comment tout gérer sans pêter un cable" et envoyer le petit rat Bree au fond du placard à balais...D'un autre côté, si tu arrives à prendre du recul et faire un billet dessus, le mal ne doit pas être encore trop grave...Bonne désintox, peut-être le blog peut aider ?