Les dix règles d’or pour réussir son premier anniversaire entre copains

Publié le par Juliette

ANNI-g--teau.jpgSoyons clairs : vers 4 ans, le concept de « fête d’anniversaire » prend chez nos enfants un tournant obsessionnel. Les invitations donnent lieu à d’âpres négociations, à de lapidaires « t’es plus mon copain, tu seras pas invité » et à de désespérés « c’est plus mon amoureuse, elle m’a pas invité », à de fols espoirs et à de cruels aveux, jusqu’à cette pauvre Marie-Astride qui convia toute la classe à son jubilé dès la rentrée dans un grand élan de générosité et fut contrainte de désinviter tout le monde quelques jours plus tard « parc’qu’y a pas assez de place, ma maman a dit »… Nous autres parents ne sommes d’ailleurs pas en reste, menacés d’exclusion « J’t’inviterai pas à mon anniversaire, na ! » au moindre faux pas. Mais notre rejeton a beau nous affirmer qu’il fera lui-même le gâteau « avec du chocolat et des fraises » et que ses cadeaux seront « apportés par le père Noël », nous savons bien, qu’en dernier recours, il faudra nous y coller. Et bien sûr, vous me connaissez, en obsessionnelle monomaniaque que je suis, je me suis vite pris au jeu de l’organisation du méga événement 2007 : L’anniversaire des 4 ans de mon fils, avec thématique Spiderman, grande tablée sucrée/salée dans le jardin, divers ateliers organisés dans la maison, gâteau à l’éfigie de la star, multiple animations et grand succès d’estime de la part des grands comme des petits. Comme je suis restée une grande enfant, née à une époque où les bambins étaient plus vassaux que rois, je venais de vivre par procuration la première fête d’anniversaire de l'enfance que je n'ai pas eue.
La nuit venue, mon fils est tombé comme une masse pendant que je me refaisais le film de la journée, trop excitée pour trouver le sommeil. Je vous fais grâce de la superproduction et me limiterai à la bande-annonce, soit quelques conseils et règles d’or pour un anniversaire entre copain réussi.
ANNI-buffet-2.jpg1. Marquez les limites et le cadre de la fête : imposez un nombre d’invités maximum à votre enfant avec une liste définitive, prévoyez un horaire précis autour du goûter sur une durée de quatre heures maximum, lancez les invitations en donnant toutes vos références et confiez les à la maîtresse par sécurité, insistez sur la confirmation que certains parents tendent à oublier (une relance écrite peut même être nécessaire).
2.
Eradiquez la concurrence en organisant un anniversaire groupé ou en lançant vos invitations longtemps à l’avance, les premiers invitants étant souvent les premiers servis et déjà à 4 ans, certaines jolis cœurs ou poupées ingénues sont convoités de toute part.
3.
Ne vous prenez pas trop la tête côté buffet, quelques valeurs sûres en matière de boisson et de victuailles suffisent, ce n’est pas la priorité des enfants, trop excités pour s’asseoir sagement à table et vous risquez de vous retrouvez avec des plats à peine entamés sur les bras.
4. Assurez-vous d’avoir quelques invités adultes auxquelles déléguer la supervision des animations avec une prédilection pour les jeunes filles Duracell nullipare qui fonctionneront encore quand vos piles seront vides (idéales pour la bataille de peloton improvisée en fin de journée).
5.
Côté budget, restez pragmatique, raisonnable et pensez rentabilité : une affiche sur la porte d’entrée, des lampions originaux, une pinatas pour marquer le coup d’accord, mais pas la totale dans le respect scrupuleux de la thématique et de la cohérence artistique qui, de toute façon, échappe aux enfants.
ANNI-p--che-a-la-ligne2.jpg6. Prévoyez des activités mais point trop n’en faut, juste assez pour orienter l’attention des enfants quand ils sont trop dispersés, qu’ils se disputent ou inventent leurs propres jeux interdits comme éventrer vos magnifiques plates-bandes.
7.
Pour ces activités, ne soyez pas trop ambitieux, privilégiez celles qui demandent le moins d’investissement comme les jeux de ballon,
le coloriage (de masques, d’une fresque…), la pêche à la ligne, la course aux sacs (poubelle)…
8.
Laissez place à l’improvisation, ne soyez pas trop directive ou à cheval sur le timing, accueillez avec joie les initiatives, comme cette activité « attrape moi si tu peux » lancée par les enfants dès leur arrivé ou cet autre atelier « ramasse noisettes » initié par un invité en herbe et dont j’ai honteusement profité.

9. Soyez astucieux pour la confection des petits lots
ou des sachets cadeaux laissés traditionnellement aux invités au moment du départ en écrémant les supermarchés, brocantes, discounter en tout genre.
Les peluches sont par exemple des valeurs sûres qui coûtent trois francs six sous chez Emmaüs et sont comme neuf en sortant de la machine à laver.
10. Ne laissez pas le papa céder à la tentation de tirer au flanc
face au lâché d’enfants en perspective, son aide sera inestimable quand il s’agira de déplacer les meubles, de se lancer dans une activité physique ou de jouer de la grosse voix pour limiter les débordements.
Mais bon, UN seul anniversaire organisé, c’est sans doute un peu léger pour
se présenter en experte, je compte donc sur vous pour ajouter en commentaire vos témoignages et vos idées à vous !

Publié dans J'ai testé pour vous

Commenter cet article

Juliette 10/11/2007 15:05

Hélas, Clochette, les mâles sont lâches... souvent !Heureusement qu'on est là pour veiller au grain.Et pour les mioches, on est d'accord Telle : A bas la démocratie !

Clochette93 06/11/2007 21:44

Voilà plus de 5 ans que je joue les "tatie bonne pâte", les "copines duracell", les "nounous conneries" pour les 2 adorables monstres de ma copine.Et je dois dire que les feutres blopens sont géniaux ...... faut jute penser à mettre de quoi protéger la table. Sinon y'a la pate à modeler, le jeu de la queue de l'ane , des petits jeux de sociétés marrant (vive le disnez quiz), les séances maquillages   (j'en ai marre de me démaquiller 10 fois de suite pour servir de test!), les ballons à gonfler et à mettre en forme ......... plus grand on peut essayer les fléchettes mais surtout veuiller à la sécurité des activités et dés qu'on sent un brin d'excitation canaliser ou ne pas hésiter à faire une rupture franche d'activité  via gateau, ouvertures des cadeaux, boissonLe plus dur effectivement : que les mââââles adultes se décident à ne pas faire "que passer"  ........ les hommes sont lâches parfois devant une armée de schtroumpfs !

telle 06/11/2007 21:29

Juliette, c'est vrai que le papa en a eu un peu marre de l'atelier maquillage (oui, quoi, je restais assise pendant qu'il se tapait tout le travail) mais ça vaut vraiment le coup. Il faut juste prier pour qu'aucun ne soit allergique ;-)Sinon, les deux ateliers, ce n'était pas au choix mais l'un après l'autre. Comme ils devaient attendre leur tour à certains jeux, eh bien, il y avait l'autre atelier pour patienter. Pour le jus de fruits, c'est orange ou eau plate, non mais !Je confirme : tout le monde arrive à l'heure, et même parfois avant !

NatduVénéz 06/11/2007 21:01

Je n'ai qu'un mot : BRAVO !Je suis toute admiration ! Moi, j'en suis déjà aux 9 ans et je n'ai toujours organisé que des fêtes toutes simples, avec gateau au chocolat réalisé dans ms ateliers et une chasse au trésor comme seule activité organisée par nous-mêmes... Jusque là, ça a marché.Mais je confirme, la présence du papa est INDISPENSABLE...

Juliette 06/11/2007 14:21

Ben dis donc, tu m'étonnes qu'ils le trouvent "trop bien" (commentaire minimum que mon orgueil et mon esprit de compétition puisse accepter) ton anniversaire, c'est bizance !Dans mon expérience cependant, c'est casse gueule de proposer un choix, dès qu'il y a choix, les enfants ne s'en privent pas et y'a embrouille (que ce soit pour les jeux... ou les jus de fruits), surtout à cet âge où on réagit beaucoup comme ou contre le copain. Par exemple, j'ai commis l'erreur de demander qui veut quoi lors de mon atelier coloriage de masque, résultat tout le monde voulait Batman... j'aurais mieux fait de les distribuer arbitrairement. Je me méfie aussi beaucoup des animations trop mobilisatrices pour un adulte, comme l'atelier maquillage dont tu parles, c'est un coup à y passer l'après-midi !Quant à toi Shalima, t'abuses, quand même 3 heures, c'est quand même le minimum, sinon, ils ont à peine le temps de s'amuser qu'on les renvoie déjà chez eux. D'ailleurs, en parlant horraires, je précise pour les débutants que les gens ont plutôt tendance à respecter l'horraire (sans doute pressés par l'impatience de leurs enfants ou... pressés de s'en débarrasser), donc ne comptez pas avec le retard habituel aux événements sociaux, soyez prêt à l'heure car après vous serez emportez par les événéments.