Tous au poste : Dr House et l’enfant miroir, l’épisode à ne pas rater !

Publié le par Juliette

House_pills.jpgOuf, j’ai eu peur, l’épisode 17 de cette troisième saison du Dr House était initialement prévu en queue de wagon la semaine dernière mais même TF1 a du se rendre compte qu’il ne pouvait pas ainsi reléguer ce chef-d’œuvre aux heures tardives de la nuit et laisser ses téléspectateurs prendre le risque de rater le plus beau moment de cinéma, télévision et grand écran confondu, que j’ai jamais eu l’occasion de voir ! Vous qui m’êtes fidèles, vous connaissez déjà ma coupable attirance pour « l’abominable homme des hôpitaux » mais cet épisode là m’a laissée en larmes, à hoqueter toute fierté bue sous les quolibets de mon mari. Grâce au nez creux de TF1, je n’ai pas encore loupé le coche et j’ai encore un peu de temps pour vous enjoindre d’être à vos postes demain mercredi 19 mars dès 20 heures 50 pour profiter pleinement de ce pur moment d’émotion avec une pirouette d’humour, où le Dr House tout en déballant « l’arsenal de défense nécessaire à la préservation de son capital antipathie » voie « sa carapace s’effriter, à peine une seconde, au contact d’une minuscule main de bébé ». Je ne vous en dirai pas plus que ce qu’en dit Télérama, ou je vous en dirai trop ! Je voulais en profiter pour vous donner des nouvelles de Dexter, notre serial killer préféré de plus en plus complexe et attachant, de Kyle XY, qui perd hélas un peu trop vite sa candeur de personnage de lettres persanes made in Hollywwood, des filles de L-Word dont les ébats et peines de cœur prennent une dimension à la fois plus pathétique, fantaisiste et universelle et ne nous fournissent plus seulement l’occasion de mettre un œil concupiscent dans la serrure, des Heroes quelque peu fatigués, à l’inverse des 4400 qui malgré l’effritement de l’élément de surprise gardent une belle tenue, de Mac Namara & Troy dans Nip/Tuck qui réussissent à réanimer notre intérêt après nous avoir blasé l’an dernier, sans compter les nouveaux venus, les Riches, les chevaliers de la prospérité, Ugly Betty… Tous ces personnages qui ouvrent la fenêtre de mon imagination quand je suis trop saturée de mots, mais… je n’ai pas le temps. Les mots me réclament et imposent leur tyrannie aux images ! Je vous laisse donc avec le Dr House et m’en vais me confronter aux médecins plus réels mais non plus délicats qui émaillent mes histoires d’après grossesse.

Publié dans Home - sweet Home

Commenter cet article

Deborah 31/03/2008 11:32

Bonjour,
 
Ce message s’adresse à tous les bloggeurs désireux de lutter contre la censure excessive qui sévit aujourd’hui sur la blogosphère (qui entre dans une nouvelle ère !)…
Je n’ai pas pour habitude de promouvoir mon blogs sur les blogs amis, je vous invite cependant exceptionnellement à venir réagir à mon dernier article « blogs censurés en France ».
Deborah

babioles 26/03/2008 12:06

Salut et respect, ô grande rédactrice !!!Moi, je ne regarde cette série que d'un oeil, trop web addict, mais je dois dire que tu en parles drôlement bien !!! C'est mieux que la TV ton article !!!

sandra de l aqua 24/03/2008 10:08

Salut Juliete!moi aussi j'adore les séries américaines. Je suis ravie que TF1 est modifié les horraires de Dr House, car c'est vraiment sympas. Je l'ai vu cette petite main et moi aussi j'ai été très touchée malgrès les questions de probabilité que cela puisse arriver.Ce qui rend ces series interessantes, c'est de pouvoir découvrire une facette de leur vie privé,ça les rend plus humains, accessibles... et lui aussi peut se planter!!

Gwenaëlle de l'aquagym 19/03/2008 21:29

Quelques remarques par rapport à la série "Dr House" : La 1ère fois que j'ai regardé, j'ai eu un peu la même réaction que Sylvie 89300 (cf. commentaire n°2).Et puis en fait, j'ai fini par m'attacher à ce docteur. Déjà, je trouve ça très original de mettre à l'honneur un handicapé. C'est plutôt rare, les séries dont le héros a un handicap (j'ai personnellement adoré l'épisode où il essaie de récupérer sa place de parkng, qui lui avait été piquée par une personne en fauteuil.)Et puis cette série retrace une véritable recherche de diagnostic, avec ses questionnements, ses doutes, ses hypothèses, qu'on confirme ou qu'on infirme par des examens...Ca change des séries où en voyant un patient à 10 m, le médecin est capable de détecter une anomalie congénitale du ventricule gauche...Et autre côté sympa de Dr House : mon mari adore cette série, peut-être plus que moi. Alors pour une fois, on n'a pas à se battre pour savoir qui va maîtriser la télécommande.

Gwenaëlle de l'aquagym 19/03/2008 07:22

Je suis comme toi, j'adore toutes ces séries américaines. Je suis particulièrement fan de NCIS. Je suis devenue accro pendant mon congé maternité, à raison de 1, 2, vore 3 épisodes par jour.Dr House, je ne connaissais pas avant que tu m'en parles, et notamment de l'épisode cité dans ton article. J'ai hâte d'être à ce soir pour enfin mettre des images sur ce que tu m'as raconté. Vive les séries qui vident la tête, après une journée harassante de métro, boulot, métro, nounou, école, bain, diner,  histoires, coucher des filles.. !