Coupe du Monde 2006 : Requiem pour l'Allemagne

Publié le par Juliette

L’Italie aura donc fait mentir le fameux adage « Le foot, c’est deux équipes de 11 joueurs qui s’affrontent et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne ». Je n’ai jamais aimé les footballeurs allemands. Je n’ai jamais pardonné au gardien Harald Toni Schumacher (déjà, tout est dans le nom) d’avoir massacré Battiston sans état d’âme ni sanction lors de la Coupe du Monde 1982. Je n’ai jamais digéré la défaite des Français au tirs au but en demie finale alors que les Bleus menaient 3 buts à 1 et que moi, j’étais là où il ne fallait surtout pas être : en Allemagne ! Oui, une défaite au foot peut traumatiser, j’en suis la preuve ! Même si, à l’époque déjà, l’Italie fit office de vengeur masqué en laminant nos rivaux par 3 buts à 1, je ne pardonnerai jamais aux Allemands de nous avoir volé notre finale.

D’ailleurs, même ma mère, Allemande de souche, n’a jamais pu l’encadrer, cette Mannschaft arrogante. En fait, ces kamikazes du ballon rond avait le pire défaut qu’on peut avoir en football : ils ne nous faisaient pas rêver. Ils étaient tels qu’on s’imaginait les Allemands : un brin agressifs, plutôt grossiers mais efficaces, pragmatiques, droits eu but sans prétentions artistiques, sans manières, sans surprise. Des machines qui ne laissaient aucune opportunité à la chance de changer de camp. Le poteau opportun, le joueur en faute pas vu, pas pris, la dernière balle qui glisse dans les buts, c’était toujours pour eux.

Et voilà qu’en 2006, chez eux, ils prennent deux buts dans les dernières minutes du match. Et voilà qu’ils se montrent vulnérables et fragiles, tellement pas leur genre. C’est vrai qu’il avaient déjà montré quelques prémices avant, puisque cette année on les a vu clairement manifester des sentiments, mettre en gros titre des journaux des mots incongrus comme "rêve" ou "coeur". On a vu des joueurs-plus-musclés-tu meurs, concentrés de testostérone et de virilité brute, se sauter dans les bras pour s’embrasser fougueusement et, franchement, ça fait drôle ! Et même après la défaite, les Allemands semblent découvrir la compassion. Avant, un péno raté, c'était deux claques et au coin, une déroute, et l'entraîneur était lynché. Maintenant, il n'est plus supplicié mais supplié de rester. Les supporters ont même créé un site Klinsmann-doit-rester pour empêcher l'entraîneur de démissionner... si populaire déjà, que le serveur vient d'exploser !

Quelque chose aurait-il donc changé au pays du football teuton ? Et puisque le football reflète un peu l’âme d’un peuple, quelque chose aurait-il changé chez nos voisins allemands ? Et si rien n’avait changé, si derrière ces 11 bulldozers en short de façade se cachait en réalité, depuis toujours, l’âme d’un peuple plein de ressources, curieux, ouvert au monde, capable d’incroyables élans de solidarité et de débordements festifs dont lui seul a le secret.

Vous en doutez encore ? Alors rendez-vous à Munich, pour la prochaine fête de la Bière, ou à Berlin, pour la Love Parade, ou à Cologne, pour ses trois jours de carnaval, et vous saurez ce que faire la fête veut dire !

Pour en savoir plus : le Guide Pays Allemagne des Editions Comex Mondéos, l’essentiel d’un pays en 120 pages. Forcément incontournable : c'est moi qui l'ai fait !

Publié dans L'Echappée belle

Commenter cet article

Le Stanislas des bois 12/07/2006 23:49

Juste un commentaire pour dire qu'après 2 ans d'éclipses, la Love Parade est de retour et c'est pour ce week-end !Source : http://www.loveparade.net/Cela dit, en effet, l'événement n'a pas eu lieu en 2004 et 2005 et tout indiquait que cette bonne vieille Love Parade Berlinoise n'ait pas survécu à la canicule de 2003.Pour un historique complet de la love parade : http://fr.wikipedia.org/wiki/Love_Parade

Juliette pour Bild 10/07/2006 13:47

Chère Betty/Nisan (j'ai fini par comprendre tes messages mystérieux, c'est donc une seule et même personne),
Je te rassures : les Allemands seront champions du monde dans 4 ans, c'est sûr c'est Bild qui le dit et le prouve, comme en témoigne dans le lien que je t'ai mis (clique sur site web) leurs fameuses "50 raisons pour lesquelles on est quand même les meilleurs". C'est en allemand, mais en tant que fan du Ramstein et de l'équipe de foot allemande, je sens que ça ne te posera pas de problème et que tu pourrais bien venir de l'Est !?
Certes certaines raisons sont fantaisistes : "Parce qu'on a le plus bel hymne national et le plus beau drapeau", "Parce que notre bière va mieux avec le foot que celles de n'importe quel autre pays"...
D'autres sont délicieusement allemandes : "Parce qu'on joue comme des hommes et pas comme des lavandières qui s'écroulent en criant dès qu'on les touche", "Parce que nos joueurs ne sont pas des belâtres geignards comme cette mauviette de Beckham"...
Mais certaines sont franchement convaincantes :  "Parce que c'est la plus jeune équipe de la Coupe du Monde", "Parce qu'on est arrivés en demi-finale sans le moindre carton rouge" et surtout "Parce que nos femmes s'y connaissent mieux en foot que n'importe où ailleurs et que même la Chancellière sait ce qu'est un hors-jeu". Et toc !

Betty 07/07/2006 20:00

Euh, Nizan, y a une boulette, c'est moi : Betty !En même temps on se connait pas non plus, mais je précise, des fois qu'on se croiserait au hasard de la blogosphère ^^

Nizan 07/07/2006 19:59

Rolala et moi qui étais pour l'Allemagne, je voulais qu'ils gagnent, je sais pas pourquoi c'est bizarre !
Mais en même temps, je voulais pas être pour la France, je ne misais aucun espoir en eux... Nous avons donc ici la preuve que quand il s'agit de foot il ne faut pas m'écouter...
Du coup, pour être "in", dans le coup, je vais dire allé lé blé ^^

dom 06/07/2006 16:59

Les français n'ont pas toujours bonne presse non plus, arrogants avec leurs matchs gagnés d'avance, qu'ils ont tendance à perdre, défaitistes avant l'heure, nous avons, je crois, trainé pas mal de défauts... sauf que.. l'équipe des bleus en 2006, c'est encore mieux que 98. Je ne suis pas une pro du foot, mais ils sont partis avec toute la france, ou presque, contre eux, on les disait vieux, usés, leur entraineur était honni, et puis.. y a eu le match contre l'Espagne, et surtout contre le Brésil,  réussir ce qu'ils ont fait, on ne peut qu'acclamer et demander encooooooooore !!Quant aux Allemands, ben, dommaaaaage !!