Comment confronter l'homme à son bordel ?

Publié le par Juliette

Vos commentaires de femmes au bord de la crise de nerf à mon post sur les hommes qui "ne trouvent jamais rien dans le frigo" m’ont fait prendre conscience d’une vérité navrante : On vit tous avec le même homme ! Un homme qui a une telle propension à laisser des traces derrière lui qu’il n’aurait pas besoin de petits cailloux si on le lâchait dans la forêt. Dès le réveil, voilà sensiblement à quoi ressemble le parcours de mon homme à moi : il se lève en faisant valser draps et coussins, il se déshabille et abandonne son pyjama dans le lit, puis prend ses vêtements en laissant armoires et tiroirs béants. Il va faire pipi en visant comme il peut (mon homme estime que c’est à la femme de relever la lunette des toilettes), puis prend une serviette pour les mains, une autre pour la douche et les deux finissent roulées boulées dans un coin, rejoignant parfois le tas des vêtements de la veille qui n’atterrissent quant à eux jamais, Ô grand jamais, dans le panier à linge. Il se brosse les dents (parfois), sans reboucher le tube (bien sûr), sa lave (à grandes eaux), se rase et laisse au terme de ce périple toutes sortes de poils et de traînées dans le lavabo d’une salle de bain inondée. En chemin il aura mis ses chaussures en oubliant ses pantoufles sur place et, au moment de partir, sa tasse de café au lait échouera dans un endroit des plus improbables, avec la bouteille de lait restée hors du frigo, ouverte. Mais mon homme à moi est PIRE que les autres (il a plein de qualités par ailleurs… blablabla… on sait tout ça). En effet, il est capable d’arriver dans la cuisine, de me montrer LE bout de pelure que J’AI oublié et de me dire d’un ton exaspéré « Pourquoi tu ne mets JAMAIS les trucs directement dans la poubelle ? ». Mais quand je vois son expression d’horreur et d’étonnement mêlés au moment où je lui saute au visage le couteau de cuisine à la main pour lui enfoncer la dite pelure dans le gosier, je comprends qu’il n’est ABSOLUMENT PAS CONSCIENT de ses actes (et non actes).

Fidèle à mon engagement et consciente que l’homme n’est pas né dans le seul but de nous exaspérer, j’ai encore une fois sondé la science pour comprendre ce double dysfonctionnement. La première explication tient à nouveau au fait que l’homme n’a pas comme nous une vision périphérique héritée de la préhistoire. Il ne voit que ce qui est devant son nez, en l’occurrence la pelure incongrue, mais rien du bordel qu’il a laissé tout autour de lui. La seconde explication est dans le manque de connexions entre leurs hémisphères droit et gauche. Alors que nous autres femmes, sous la bonne influence de l’œstrogène, jouissons d’un cerveau « multi-tâche » et d’une capacité à jongler avec 36 choses à la fois, l’homme hérite d’un cerveau « mono-tâche ». Il est tout simplement incapable de faire deux choses à la fois. Utiliser la serviette ET la suspendre. Oter ses chaussettes ET les mettre au sale. Ranger le lait ET le reboucher. Prendre son slip ET refermer le tiroir. Faire pipi ET viser ET remonter la lunette (épuisé rien qu’y penser).

J’ai donc trouvé une solution radicale - un secret que je vous livre aujourd’hui - pour prouver à Nos Amis les Hommes que, non seulement ils ne nous aident pas dans les tâches ménagères, mais il font le contraire : ILS EN RAJOUTENT ! Au prochain passage de votre ouragan maison, faites comme moi, prenez votre appareil photo, passez derrière lui et clic ! claque ! Mettez lui le diaporama sous le nez et dites-moi : qu’est-ce qu’il peut répondre à ça

Publié dans Nos Amis les Hommes

Commenter cet article

Kloelle 31/07/2006 22:52

Hello Adeline, défoule toi, la rubrique "Nos Amis les Hommes" est faite pour ça !
Meuhhh bien sûr Sido qu'on n'est pas toutes roses et je retiens ton point : c'est vrai que mon mari est plus fiable dans le gros ménage que dans les petites tâches du quotidien, mais justement, au quotidien, c'est usant quand on passe toujours derrière... Aujourd'hui par exemple, j'ai travaillé et mon mari était en congé, hé bé on l'a le "gros tas" de vêtements et de jouets mais je crains qu'il soit toujours là demain si c'est pas moi qui le range... et je ne le ferais pas, na !

SIDO 31/07/2006 16:02

Nan mais alors la !!! mais mort de rire !!!!Parce jamais au grand jamais, vous n'accumulez jusqu'a l'overdose des "boites", "chouchous", "bidules" et autres "grigris sentimentalo-cétamoitupeupacomprendre" ?Plus sérieusement, une femme veut que tout rentre dans l'ordre TOUT DE SUITE aprés utilisation. Nous on range, mais tout d'un coup, quand il y a un GROS tas de vetements, c'est simplement plus pratique.De plus nous ne sommes pas mono-taches puisque nous arrivons trés trés bien à faire semblant de vous écouter tout en vous souriant :-)Bon d'accord, y'a du vrai... mais vous n'êtes pas roses n'on plus mesdames !

Adeline 31/07/2006 15:27

Oh ..n'en rajoute pas juliette..cette fois qu'est-ce que j'ai pu rire !
C'est juste à un point, je ne peux que rajouter que mon désemparement face à l'homme uni-tâche...

Je vais essayer le coup des photos...
Dépoussiérons nos menages de ces trop complaisantes habitudes phallo-centriques !
Rétablissons le 360 degré haute def...pour faire remarquer à nos hommes que nous les aimons mais...que trop c'est trop ! ...

y'a pas d'hémisphères qui tiennent..non mais !

damouredo 17/07/2006 16:30

Décidemment, tu vas devenir une star du forum des FAF...http://femmeaufoyer.dynamicforum.net/viewtopic.forum?p=214669#214669

Thulip 14/07/2006 09:05

Rha, va falloir que je revois la déco de l'appart ! Résumons, il nous faut, une bimbo au fond des chiottes, une sur les assiettes (ça va lui donner envie de les nettoyer), une au-dessus du panier à linge, une au fond de la machine à laver, une sur le dessus de lit, une du côté fermé de l'armoire, ...Ouf ! Et s'il me dit qu'il en manque une dans le lit, je fais quoi....? :p