Sacrée Etourderie ! Part II, pistes et solutions : « L'art et la manière de retrouver sa tête »

Publié le par Juliette

Dans la vie quotidienne, la distraction peut avoir quelque chose d’attachant et certaines éternelles étourdies entretiennent ce travers comme un gage de personnalité. L’étourderie confine même au génie quand c’est Sharon Stone qui oublie sa culotte ou la fille Tatin qui enfourne sa tarte à l’envers. Mais dans la vie professionnelle, l’étourderie ne souffre aucune complaisance car une petite distraction peut suffire à faire perdre un client. Il ne s’agit pas de devenir l’employé modèle style Robocop dont chaque patron rêve en secret mais de ne pas donner le bâton pour se faire battre, de ne pas laisser de petites erreurs gâcher la valeur du travail fourni.

Certes, on ne guérit pas de l’étourderie mais quelques conseils pertinents glanés dans la blogosphère et dans la vie peuvent nous aider à limiter les dégâts :

Evitez de stresser. Le stress est notre pire ennemi car il génère un excès de glucocorticoïde qui altère l’hippocampe chargé d’orchestrer la mémoire. Autrement dit, plus vous vous direz qu’il ne faut surtout pas que vous oubliiez ceci ou cela, plus vous créez une situation de stress qui favorise l’oubli en question.

Ne vous faites pas confiance. Ne prenez pas de risque, partez du principe que vous allez oublier, ne vous fiez pas à une mémoire que vous savez lacunaires et prenez un instant pour tout noter ! Il vaut mieux prendre un peu plus de temps avant plutôt que de s’échiner à réparer les pots cassés après.

Trouvez votre propre rituel, votre propre méthode. Agendas, alarmes, check-list, pense-bêtes, post-it… sont autant d’outils qui peuvent être utiles mais seulement s’ils correspondent à votre routine, à vos habitudes, et si vous ne vous reposez pas entièrement dessus.

Développez les moyens associatifs, c'est-à-dire quelque chose ou quelqu’un par qui passer pour penser à la chose à ne pas oublier. Développez vos propres réflexes, comme, par exemple, mettre une croix sur votre main pour remplacer l’ancestral nœud dans le mouchoir.

Systématisez la double vérification : dupliquez par écrit ce qui vous a été dit oralement, relisez et faites relire par un tiers, rajoutez un coup de stabilo à une liste cochée, repassez une deuxième fois sur un dossier préparé…

Favorisez la mémoire à court terme en répétant mentalement ou à haute voix les informations, sans chercher à en retenir plus de 7, sans faire autre chose au même moment et sans laisser écouler trop de temps entre la mémorisation et l’utilisation.

Ah j'oubliais... tâchez de bien dormir, car c'est durant le sommeil paradoxal que les neurones classent et organisent les informations de la journée. A bon entendeur, bonne nuit !

A lire : Sacrée Etourderie ! Part I, La Problématique : "Un jour, ma fille, tu oublieras ta tête !"

Commenter cet article

Juliette 21/07/2006 09:07

Ah Casimiri, je suis vénère... comment ais-je pu ne pas y penser : formuler les pensées de façon positive, ça manque carrément à ma liste ! Du coup j'ai l'impression que mon billet est bancal (imagine que le lecteur n'aille pas dans les commentaires, il lui manquera à jamais cette info). C'est d'ailleurs très lié au stress, on se met dans un état mental qui, au lieu d'éviter l'étourderie, en fait le lit !
Heureusement, à l'inverse, le mot de Calpurnia m'a tranquilisé, bienvenue au club où il y a définitivement des membres plus atteints que moi ! (en fait, je suis la reine des listes, moi c'est entre les lignes que je "merde", dans les petits détails qui ne sont pas dans la liste : fermer la voiture, emmener le sac congélation, prendre mon chéquier et surtout... signaler les bons de réduction à la caissière, qu'est-ce que ça peux m'énerver ça ! Tu prends un produit POUR la réduction et tu le paye plein pot... ça y est je suis de nouveau vénère)
Olivier, tu me fais toujours autant rire. Un homme qui reconnaît avec autant d'humour et de lucidité ses propres travers est forcément craquant (qu'en pense ta femme ?), dommage que tu sois si ostensiblement marié et que mes lectrices soient pour la plupart maquées avec un homme qu'elles conspuent mais qu'elles adorent, sinon tu serais la coqueluche de ces dames ! Comme qui disait "en amour on plaît plus par d'agrébles dégauts que par des qualités fondamentales".

Calpurnia 20/07/2006 20:05

Je retiens pour la formulation positive.
Je suis en effet la reine du "il faut que j'aille à Campion je n'ai plus de PQ". Je vais à Campion, j'en reviens chargée comme une mûle, mais sans PQ.
Donc j'y retourne parce que le PQ et le lait, sont deux choses qui ne doivent jamais manquer chez moi, avec le thé du matin...
Normalement on peut résoudre le problème en faisant une liste de courses : c'est  ce que je laisse systématiquement sur le bureau qui trône dans mon entrée, quand j'y vais (en courses). C'est aussi ce qui me permet de constater que j'ai oublié l'essentiel et de repartir en maudissant mon crâne de piaf (en oubliant encore la liste pour en remettre une couche, et revenir avec un 4ème flacon de pilules d'eau de javel (ça, ça ne manque jamais, j'ai toujours l'impression que c'est cela que j'oublie))
On peut aussi demander à se faire lobotomiser, mais ça je veux pô.

Olivier 20/07/2006 17:25

Bien moi, j'ai trouver LA solution à mon problème de mémoire : Le numéro de portable de ma femme :-)))) Hi Hi HiBon plus sérieusement, le carnet c'est bien mais ça se perd facilement .... Donc l'idéal pour moi c'est :- Le carnet.- Mon blackberry qui me sonne le rappel des choses à faire, et donc m'aide à me souvenir qu'elles sont notées dans le carnet aussi.- Le numéro de portable de ma femme pour lui demander ce qu'elle a bien put faire de mon carnet et du blackberry car je ne les trouves pas ! :-)))

Casimiri 20/07/2006 16:18

Merci Corinne pour ton joli mot ! Oui je visite aussi Tout Pour elles, d'ailleurs la citation "On ne s'élève jamais seul lorsque l'on veut atteindre les cimes"  est pleine de sagesse. Dans le même genre en malgache il y a un proverbe qui dit  "un seul arbre ne fait pas une forêt" Vi madame
Pour revenir au sujet de Juliette, il y a un truc que j'aimerais souligner, c'est la formulation négative. Du style "ne pas oublier le sel, le poivre, le dentifrice" au supermarché, c'est le meilleur moyen d'oublier les articles en question.Pourquoi ? car le cerveau ne retient bien que les formulations positives "je pense au poivre au sel et au dentifrice !". C'est aussi comme lorsque nous étions enfants: "surtout ne touche pas à ça !" c'est trop tentant d'entendre ça non ? Et vi ainsi sommes nous faits.
 

Casimiri 20/07/2006 16:05

Euh Juliette je suis une femme en l'occurence. Pas grave je continuerai à te lire !:)) hi hi