10 bonnes raisons pour passer (comme nous) vos vacances en Turquie

Publié le par Juliette

tour-des-iles.jpg

 

1. Parce que nous y serons du 20 août au 3 septembre et que nous aurons peut-être l’occasion de nous croiser au détour d’une ruine antique à Ephèse, d’une île de la côte lycienne, d’une maison troglodyte en Cappadoce, d’un bar animé de Bodrum ou d’une anglaise en monokini au lagon d’Ölüdeniz.


2. Parce que la Turquie c'est dix pays en un, le seul à cheval sur deux continents, marqué par une histoire et une géographie d'une richesse rare, où le paysage peut changer radicalement tous les cent kilomètres.


3.       Parce que le peuple turc a un sens de l’accueil ancestral qui dépasse la tradition méditerranéenne et tient de la vraie générosité gratuite : rendre service ou accueillir un visiteur, un « invité de Dieu », est considéré comme un honneur suprême.

 

4.       Parce que la cuisine turque et la troisième du monde, véritable melting-pot gastronomique, alliant légèreté, variété et fraîcheur, plats typiques et version locale de standards internationaux (galettes, pizzas) pour satisfaire tous les goûts.

 

5.       Parce qu’on y apprend le Keif, l’art de vivre à la turque, une attitude philosophique et orientale qui consiste à prendre le temps de lever le nez de son plan, de s’arrêter, de s’égarer, de papoter, de boire un çay à la terrasse d’un café en regardant passer les bateaux ou les badauds.

 

6.       Parce que les jeunes hommes turcs sont souvent irrésistible, avec ce mélange de virilité nonchalante et de sensualité féline qu’on ne retrouve nulle part ailleurs (même s’il y a aussi des gros bœufs comme partout et quelques moustachus concupiscents comme dans votre imagination).

 

7.       Parce qu’avec quelques Euros vous y serez riche comme Crésus (même si, avec les six zéros de moins sur les billets turcs, vous ne vous transformez plus en millionnaire) et que la vie y est encore globalement cinq fois mois chère qu’en France.

 

8.       Parce que vous rencontrerez les dernières âmes romantiques de la Méditerranée, pour qui l’expression de la joie de vivre, de l’amour et des émotions par la musique tient une place prépondérante. A chaque occasion, tout le monde se met à chanter et à danser.

 

9.       Parce que la Turquie est un des rares Etats au monde de constitution laïque et le seul pays musulman où l’islam – pratiqué de façon plutôt pragmatique, souple et tolérante - n’est pas religion d’état. En témoigne la réponse de ce guide turc au troupeau de touristes inquisiteurs « Combien sommes-nous de musulmans au monde ? Quelques 20% ? J’ai du mal à imaginer que nous serons les seuls 20% heureux au Paradis ».

 

10.   Parce que somnoler à température idéale sur une goélette tanguant près d’une île déserte, bercé par des flots turquoises, le chant des grillons et le souffle de la bise dans les branches des arbres, c’est ce que j’appelle vivre « le paradis sur terre ».


Si vous restez à Paris, je vous ai concocté un petit diaporama dans mes albums photos histoire de partager ces vacances avec nous.

Publié dans L'Echappée belle

Commenter cet article

billets d’avion pas cher 29/05/2012 12:29


Une seule d'aller en Turquie, parce que c'est un très beau pays.

minh 17/03/2008 12:06

L'hospitalité des turcs est abolument incroyable. Un pays de rêve pour ceux qui aiment la rencontre.

Zaza 10/09/2006 14:43

Ouais, moi aussi je trouve que la Turquie c'est génial... surtout avec toi, Juliette (ahh nos sütlu Nescafe au café d'Antalya face à la mer, nos prières sacrilèges au bas des collines de Pamukkale, nos torides Belly Dancing et nos inoubliables têtes de Turcs).

Juliette 08/09/2006 10:28

Tout à faire d’accord ma chère Aude, euh O2 je veux dire, et pour compenser, à présent que je suis revenue, voilà 5 (petits) trucs qui m’exaspèrent chez les Turcs :
1.       Le dédicodu (commérages) qui force toujours à faire attention à ce qu’on fait, à ce qu’on dit, à qui on le dit, à la façon dont on s’habille, dont on se comporte : ne pas croiser les jambes, ne pas porter des accessoires fantaisistes, éviter la glace en cornets… j’en passe et des meilleures.
2.       Cette manie d’aller faire ses achats chez LA personne que l’on connaît, même pour un vulgaire saucisson, on nous fera traverser la ville alors qu’on en vend juste à côté.
3.       L’ignorance absolue du concept de « plan » ou d’adresse et l’incapacité de donner des indications fiables quand il s’agit de trouver un endroit : le coiffeur Machin est derrière le bâtiment Bidule… qui fait la taille des Tuileries et derrière lequel sont regroupés quelques 50 coiffeurs.
4.       L’impossibilité de louer une voiture sans avoir des problèmes, qui deviennent exclusivement NOS problèmes et sont systématiquement résolus à NOS frais ! Ce qui n’empêchera pas le louer de se plaindre les larmes aux yeux de tout l’argent qu’il a perdu sur cette affaire. Zéro pour le service.
5.       La notion du temps, extensible, jamais pressé, jamais à l’heure. Vous planifiez de partir en vadrouille à 11 heures ? Vous partirez à 16 heures, le temps de passer chez un tel, de conduire un tel quelque part, de ramener un truc chez un tel, de boire le thé au passage, etc.

O2 07/09/2006 11:14

Ben moi, je suis d'accord avec Juliette, la Turquie est le plus beau, le plus fascinant, le plus magique des pays. Je n'ai pas fait le tour du Monde, mais en comparaison avec les pays visités, la Turquie est l'indétronable number one. Les 10 raisons sont 10 vraies raisons, même pas exagérées ni rien. C'est exactement mon vécu et mon ressenti.
J'y ai vécu 2 ans. Je travaillais en Europe et habitait en Asie !!! On ne peut pas vivre ça ailleurs. Mais tout n'est pas rose, il ne faut pas se voiler la face. En fait, comme touriste la Turquie est géniale, mais pour y vivre, c'est moins facile, et là Paris est pas mal du tout !!
En bref et d'après moi, rien ne vaut de vivre à Paris et de partir en vacances en Turquie !! Quel beau mélange !!