Comment trouver l'homme de sa vie (Part II) : blogs de célibataires et témoignages

Publié le par Juliette

Comme je prends quelques jours de vacances, je me suis dis pourquoi ne pas vous faire bosser jusqu’à mon retour le 1er novembre ? N’oublions pas que les commentaires c’est 50% de la vie d’un blog et que les vôtres sont pour moi comme autant de petites étincelles dans mon quotidien ! Alors voilà, je suis dans la dernière ligne droite pour mon guide sur « Comment trouver l’homme de sa vie (en 10 leçons) »
et j’aimerais étayer ma démonstration

1) avec des extraits de blogs de célibataires drôles et pertinents, que je fréquente peu, ayant moi-même quitté « le côté obscur de la force » pour rentrer dans le rang par deux. Quelqu’un aurait des blogs à me suggérer ?

2) avec vos témoignages sachant que vous avez a priori tous été célibataires un jour et que vous avez probablement vécu un parcours du combattant riche en anecdotes révélatrices et en prises de conscience, avant de ne plus l’être.

Pour vous donner quelques pistes et vous amener à témoigner dans le sens de ma démonstration, voilà les questions qui m’intéressent :
- Quelles sont les idées reçues et les pensées négatives qui vous paraissent les plus néfastes ?
- Quelles sont les règles de base avant ou au tout début d’une relation ?
- Quels sont les phrases et les comportements qui tuent ?
- Quelles sont les pires procédés de drague que vous ayez eu à subir (ou dont vous ayez entendu parler) ?
- Quels sont les signes qui ne trompent pas dans un sens comme dans l’autre ?
- Auriez-vous des expériences ou des suggestion d’endroits insolites pour draguer ou trouver l’homme de sa vie ? J'ai testé pour vous le speed-dating ici
- Quels conseils un peu originaux, marrants, atypiques pourriez-vous donner aux femmes en quête et confrontées à une situation particulière (de sortie, de drague, de rendez-vous…).
- Quand avez-vous réalisé, dans une relation, que vous étiez en fait animée par des choix inconscients, quel a été le déclic ?
- Et si vous avez le sentiment d’avoir trouvé « l’homme de votre vie », qu’a-t-il de plus et surtout de différent des autres ? Comment avez-vous compris
que c’était lui ? Et d’abord est-ce que vous croyez vraiment à ce concept ?

Si un de ces sujets vous inspire (plutôt avec une histoire emblématique que des réponses sibyllines à chaque question), faites péter le commentaire !
Comme je ne suis pas une ingrate, je vous lâche un petit extrait de mon bouquin histoire de donner le ton et d’en livrer un peu aussi sur moi !


Idée reçue N°5 : L’homme de ma vie, je le verrais arriver gros comme un camion

Je vous jure, que cette idée-là j’y ai cru, jusqu’au bout, dur comme fer. Après 15 années d’expérience, de tests, de ratés, d’analyse et de remises en cause, comment pouvait-il en être autrement ? La rencontre avec l’homme de ma vie ne pouvait être que sublime, une reconnaissance immédiate (re-co-naissance = renaître avec lui). Il est temps que je vous raconte la vérité  sans fard ni faux semblants : J’ai rien vu venir. J’en pleurerai de rage mais c’est comme ça, l’homme de sa vie qu’on voit arrivé en cinérama avec la voix intérieure qui hurle en dolby stéréo C’est lui !, ce n'est pas pour moi, ou alors dans une autre vie. Déjà, je l’ai rencontré à un mariage, comme endroit mythique on peut faire mieux. J’ai passé la soirée à discuter avec lui, je l’ai revu trois mois plus tard, j’ai encore papoté toute la soirée avec lui mais sans le reconnaître, la honte ! Faut dire qu’il avait brouillé les pistes : il s’était coupé son bouc. Pour couronner le tout, je l’ai de suite classé dans la catégorie « t’as aucune chance, mec » en faisant tout pour qu’il ne tente surtout pas d’aller plus loin. Je me suis retrouvée bien conne quand mon regard sur lui a changé. Ça ne m’était jamais arrivé. J’ai presque du lui sauter dessus, la re-honte ! Tout ça pour vous dire de veiller à ne pas rater des occasions par fidélité à vos habitudes ou à une certaine image du coup de foudre. Nous parlons ici de l’homme de votre vie et la rencontre pourrait bien être différente de tout ce que vous avez connu et imaginé.

Merci à tous, n’oubliez pas que vous oeuvrez pour la gloire et la postérité
(enfin, la mienne tout au moins !)

Publié dans Nos Amis les Hommes

Commenter cet article

kohnen marjorie 22/09/2010 00:32



malheureusement,il ne reste que des moches et les beaux qu'il reste ne sont pas sérieux.Merci de me donner ton avis(j'ai 35 ans)



Juliette 18/11/2006 15:24

Eh André S, même l'ordinateur il les avale plus tes salades et te les parasites avec plein de bugs (j'ai déjà eu des /// mais jamais des ///////////////, c'est que tu dois l'avoir bien énervé, l'ordinateur !). Bon allez, je suis magnanime, je considère quand même que le gage-d'oubli-de-mon-anniversaire est rempli, frangin !Note à l'intention de tout membre non issu de ma famille qui viendrait à passer par là : n'essayer pas de comprendre, on est dans le plus pur private joke !

andré S 18/11/2006 15:14

Moi je crois qu\\\\\\\\\\\\\\\'il faut attendre plusieurs dizaines d\\\\\\\\\\\\\\\'années pour voir si c\\\\\\\\\\\\\\\'est la bonne. car souvent on croit que l\\\\\\\\\\\\\\\'autre vous aime mais moi je dis que ca se mérite l\\\\\\\\\\\\\\\'amour et encore faut-il le prouver! André. S.

mercutio 03/11/2006 19:17

juliette, je te réponds...
: o D       penche ta tête, tu verras des petits yeux, un petit nez, et une grande bouche qui rit;
: o )       ça devient donc un sourire
; o )     et là tu fais un clin d'oeil
[ o (      là j'essaie de montrer un mécontentement
^o^       une petite variante, tu n'as plus à pencher ta tête
°o°    en voila une autre
bon, après tu cherches, c'est un petit jeu entre toi et ton clavier, quoi...

Juliette 01/11/2006 18:32

Avant tout, merci les filles (et le garçon) pour vos témoignages pleins de sagesse ! Un petit coucou en passant à Ombrelle (dont je me rappelle très bien, une de ces filles qui font scandaleusement plus jeune que leur âge si je me souviens bien ?) bien que je m'étonne que tu ais eu du mal à me trouver, un caprice du référencement je suppose (encore un autre scandale à dénoncer)... Merci à Safir de m'avoir fait découvrir Srigina ("l'île de ta vie", c'est ça ?)... Merci enfin à Strudel et Gwendoline pour les tips de blogs de célibataires, je vais creuser ça ASAP ! Enfin, venons en au coeur du débat ! D'abord je suis épatée de voir à quel point l'idée de l'homme de sa vie qu'on voit arriver gros comme un camion est un mythe (pourtant les histoire d'amoureux qui se reconnaissent au premier regard me fait toujours autant rêver, je ne peux m'empêcher de trouver les autres histoires "raisonnables", si différentes de mon idée du "grand amour")... Mention spéciale à Candide, avec son Dédé le moins bien coté dans ses critères internet... à Dom et son  homme qui était "le contraire de ce que je cherchais" et ça fait 15 ans que ça dure... et le pompon avec Liaht et sa belle histoire avec son meilleur ami avec 5 enfants à la clé, félicitations !!! A propos, m'est avis que ce n'est ni le cadre, ni le champagne qui ont provoqué le tilt mais le bon moment. Moi mon mari, dix ans avant, je ne l'aurais même pas vu, beaucoup trop "normal" à mon goût, comme dit Ariane, il faut "se tromper un peu" pour trouver le bon ! Comme dit Marouschka "L'attachement n'est pas inné... il faut laisser mijoter le plat". J'ai finalement l'impression que le concept "d'homme de sa vie" c'est ceux qui y croient le moins qui en parlent le mieux (et surtout, qui le vivent ! Moi qui pense avoir trouvé le mieux, finalement j'y crois moins qu'avant parce que je n'ai pas cette conviction profonde que c'est lui, pour la vie (j'étais si sûre que je l'aurais une fois que j'aurais trouvé le "bon"). En fait, j'en sais rien. Ce n'est qu'à la fin de ma vie que je saurais. Je retiens aussi ce paradoxe que d'un côté la relation exige "des efforts et des concessions" mais qu'une histoire qui marche se reconnaît par le fait que la vie devient plus simple et non plus compliquée, que "tout est facile avec lui", qu'on n'a "pas besoin de se justifier". Enfin, je souscrit tout à fait au conseil de Vénus "remplir sa vie au maximum parce qu'au pire, on progresse dans la connaissance de soi". Pour finir : Mercutio, maintenant que j'ai compris lol et mdr, peux-tu éclaire ma lanterne concernant oDD ? Et Vénus, concernant les "choix inconscients" la question était : Avez-vous déjà eu des relations où vous vous êtes rendu compte que vous aviez choisi votre partenaire pour de mauvaises raisons, par une sorte de conditionnement (influence familiale, du milieu, de la société) ?