Voter Ségolène Royal … parce que c'est une femme

Publié le par Juliette

En 2007, moi aussi je vais voter Ségolène Royal. Parce qu’elle est de gauche et parce que c’est une femme, basta !

Oh l’autre, la hooonte, c’est bien des critères de bonne femme inconsistante ça, eh retourne à tes casseroles et laisse la politique à ceux qui ont de le jugeote et qui s’y connaissent.

Ah oui ? Et combien sont-ils ? Combien d’électeurs votent vraiment pour un programme, quel que soit le parti ou la personne qui le représente ?

La tendance n’est-elle pas plutôt (surtout quand on s’intéresse moyen à la politique comme moi et une grande partie des Français) de voter « à la tête du client » ? J’irais même jusqu’à dire que la confiance et la sympathie qu’un candidat nous inspire, sa sensibilité, le courant qu’il incarne peuvent être prioritaires par rapport à son programme, et même par rapport à ses idées.
Du moins est-ce ainsi que moi, qui ne suis ni plus bête ni moins cen
sée qu’un autre, je fonctionne… quitte à me retrouver parfois en porte à faux. Lors de la précédente élection, j’avais suivi un débat Jospin/Chirac (je devais avoir alors beaucoup péché pour m’imposer cette pénitence). La cause étant entendue, n’étant pas de droite, j’allais voter Jospin. Le problème, c’est qu’au fil du débat, les idées de Chirac me paraissaient plus convaincantes que celles de Jospin. C’était très perturbant pour moi qui me sentait foncièrement de gauche et pas chiracienne pour un sou… au point que la nuit j’ai rêvé (attention mes rêves sexuels sont toujours a interpréter dans leur symbolique et non comme le reflet d’un désir réel)… que je couchais avec Chirac et que je me sentais coupable car j’aimais ça !

J’ai fini par voter Taubira (eh oui, c’est à cause de moi et de mes rêves érotiques que Le Pen est passé au premier tour) qui incarnait le mieux ma conception de l’égalité et ma sensibilité de femme. Et c’est pour ces mêmes raisons que je voterai Royal cette fois-ci, pour ce qu’elle incarne et non pour le programme qu’elle défend ! Car en réalité, le programme, je m’en fout puisque
a) on sait d’expérience qu’il n’est pas respecté,
b) aucune ne me convainc dans sa globalité,
c) je n’ai pas la possibilité de faire ma propre sauce en choisissant des petits bouts qui me plaisent dans chacun d’eux.
Comme je ne suis qu’une ispice de connasse, la place de la femme et des minorités en général dans notre société m’interpelle plus que les enjeux économiques. Pour moi, la victoire d’une femme, c’est la victoire de toutes les femmes.
Même si Tansu Çiler ou Margaret Tatcher viennent apporter un démenti cinglant à cette théorie, je ne peux m’empêche de penser qu’une femme est plus à même de me représenter et de faire évoluer la société vers davantage de parité. Plus en tout cas que les ténors formatés de la politique, ses Robocop opportunistes en pilote automatique qui doivent se forcer pour avoir une once de l’humanité et du naturel d'une Royal. Si « le talent, c’est aussi de savoir s’entourer du talent des autres » dixit Robert Hossein, j’ai la faiblesse de penser qu’une femme a moins tendance à laisser les enjeux d’ego et de pouvoir parasiter ses choix. Bon, je ne suis pas non plus tombée de la dernière pluie électorale, je sais bie
n qu’elle va forcément me décevoir, retourner elle aussi plus d’une fois son chemisier, se montrer impitoyable ou pusillanime à ses heures, sortir ses petits crocs de piranhas eu milieu des gros requins, mais elle va au minimum marquer une différence, une emprunte et un changement de style. Autrement dit, même si Ségolène apporte juste un peu de finesse dans un monde de brutes, de machos, de primitifs sexistes et arrogants sensés nous représenter et qui en sont encore à crier « à poil » du haut de l'hémicycle quand une femme intervient à l’Assemblée Eh bien, c’est déjà un début et ça me va !
PS : Si vous souhaitez bénéficier n'une argumentation plus substantielle au-delà de mon approche intuitive assortie d'un aveu d'impuissance, courez lire le post d'Elise d'une remarquable clairvoyance politique sur ce sujet.

Publié dans La Vie comme elle va

Commenter cet article

Objectif-plume 01/12/2006 16:51

je suis d'accord avec ce point de vue

Juliette 20/11/2006 21:12

Finalement, ton message est bien apparu mais comme : a) j'adore ton expression "non d'une mâle chaussettes", b) du coup ça me permet de laisser un vingtième message et c) que j'aime bien les chiffres ronds, je le laisse quand même ! En plus, d) je suis tellement épatée à l'idée que l'on puisse se gondoler avec un de mes billets plutôt sérieux, que ça fait de mal de lire ça en double. Faudrait que je fasse un florilège de vos meilleures phrases sur le sujet car encore une fois j'adore "il vaut cent fois mieux voter ne serait-ce que pour que ça change côté casseroles que de voter pour quelqu'un qui a des casseroles au c..." Dites, vous croyez pas qu'il faudrait faire un lien à Madame Taubira pour qu'elle se rende compte que, malgré son petit score, y'a plein de femmes remarquables, généreuses, exceptionnelles, de talent, d'esprit, de répartie et de coeur qui ont voté pour elle ? Allez, je vais essayer de trouver ça et de m'en occuper, je vous en dirai des nouvelles. PS : Les dernières infos halluciantes gânées au zapping concernant Ségo : La principale raison pour laquelle les gens la soutiennent, tous partis et sexes confondus, c'est parce qu'elle est une femme  à 37%... et la France est 85ème mondiale en matière de parité politique, si c'est pas la honte, ça !

Elise Mark-Walter 20/11/2006 19:11

Saperlipopette ! Non d'une mâle chaussette ! Je t'avais posté une réponse presque aussi accablante sur mes rêves érotiques, je concluais qu'il fallait mieux voter pour la fin des casseroles que pour un candidat qui a des casseroles au C... et que vois-je ? Disparue dans le trou noir des codes mal recopiés. Snif.Ta note m'a beaucoup fait rire, moi aussi j'avais fini par voter Taubira. merci aussi pour le buzz. :))

Elise Mark-Walter 20/11/2006 18:36

"Juliette", je me suis gondolée de rire, grâce à ta plume, ton humour et aussi parce que je me suis reconnue : Bon, je ne suis pas allée jusqu'à rêver que je forniquais avec Chirac, j'avais manifestement moins péché ;D mais le fait que, suivant les débats Jospin me convainquait chaque jour de moins en moins quoique bien à gauche. Et dire qu'il a tenté de faire son retour, le bougre ! Total sans elf, même parcours, je me suis moi aussi rabattu sur Taubira ! Avec merci petit jésus au deuxième tour et vote pour le grand brun...Bref, il vaut cent fois mieux voter ne serait-ce que pour que ça change côté casseroles que de voter pour quelqu'un qui a des casseroles au c..Quant aux programmes, la social démocratie de Monsieur Sinclair ?  bof. Le smic rehaussé de Fabius ?Ségolène Royal n'est pas la bécasse incompétente et sans charisme que des sexistes frustrés, envieux, cherchent à nous asséner, et Sarkozy aura sans doute la plus grande peine à savoir se positionner face à elle. Le fait qu'elle ait pu déjà l'emporter dans un parti de gouvernance qui a montré qu'il n'était pas exempt de sexisme et face à des éléphants du parti, c'est déjà une belle première victoire. Je crois aussi que les femmes n'ont pas ce côté pitbull mordant le pouvoir sans vouloir le lâcher jusqu'à ce qu'ils décèdent. :)ps: merci pour le buzz! :)))

Juliette 20/11/2006 11:02

Argghhhh vade retro satanas, j'ai une lectrice de DROITE sur mon blog ! Je plaisaaaante Strudel... et je te remercie pour cette enflammée bien justifiée, même si :a) les pires députés sont encore une fois ceux qui viennent et qui gueulent des trucs du genre "à poil" ou "retourne dans sa cuisine" quand une femme intrevient,b) le tricot est un excellent anti-stress qui favorise la concentration intellectuelle : moi je le sortais systématiquement en cours de philo et j'étais la meilleure de la classe (avec 14 en explication de texte au bac) !c) le tricot n'est pas inquiétant chez une femme puisque son cerveau multi-tâche lui permet de faire plusieurs choses à la fois... ce serait plus inquiétant si un député homme s'y mettait !d) si c'est le pire grief que l'on peut trouver à Ségo, me voilà rassurée !Cely, je vois que le débat continue sur ton blog et j'aime beaucoup ta conclusion, comme quoi on est quand même bien contente que ce ne soit pas Marine Le Pen qui soit la première femme élligible en France !