Si vous aimez ce blog, de grâce, dites le moi !

Publié le par Juliette

A l’instar de Sen dans son blog si bien nommé « Il faut que ça sorte », j’y vais de ma petite gueulante suite à mes derniers billets qui ont péniblement atteint trois commentaires maxi. Même si, du haut de ma chaire, j’ai déversé sur Sen ma thèse sur « le manque de com n’a rien à voir avec l’intérêt de ton blog » (sic !), arguant qu’il faut s’affranchir des commentaires, que le blog doit rester un acte généreux, « c’est comme ton bébé, plus il grandit, plus il t’échappe », qu’il ne doit pas devenir une source de stress pour soi ou pour les lecteurs, j’avoue qu’aujourd’hui le doute m’habite !

Si vraiment comme le prétend over-blog j’ai quelques 450 visiteurs qui passent par ici tous les jours. Qu’est-ce qu’ils font, ils cliquent et ils partent ? L’espace commentaire serait-il laminé par la concurrence ? Le niveau ou l’intérêt de mes posts aurait-il baissé ? J’y mets pourtant toujours autant de cœur… et de temps. Pour pratiquement chaque billet, je me fend d’une investigation, je bichonne l'écriture pour raconter l’essentiel sans dépasser les 800 mots, je fais une recherche iconographique pointue pour agrémenter la lecture, je fignole la mise en page à la virgule près, avec pour unique but et comme unique espoir : toucher les lecteurs, parfois en les amusant, parfois en les faisant réfléchir, parfois en leur donnant des idées. Ais-je réussi ? Seul le com peut le dire ! Même un simple accusé de réception, un « merci », un « mdr » ou un « bien dit, bouffi » fait plaisir ! Les satisfactions que je tire de mon blog ne viennent pas du fait de pouvoir mettre mon ego en vitrine, ou d’avoir trouvé un éditeur grâce à lui, où de voir mes statistiques progresser, mais de l’interactivité. C’est ce qui rend le blog supérieur à n’importe quel autre moyen d’expression que j’ai pu tester, comme la télévision ou le roman. C’est l’échange, le lien avec vous qui donne du sens à mon investissement.

Sans aller jusqu’aux menaces de grève des posts (trop attachée à ma vocation de Service Public), je lance aujourd’hui un appel pour que chaque personne qui me lise et qui soit un tant soit peu attachée à ce blog me le dise. C’est le moment où jamais ! Comme dirait notre ami Clint « Make my day ! ». Aujourd’hui tout est permis, les fautes, le langage SMS, les messages ultra-sybillins, les moqueries, les « a voté ! », les suggestions, les trucs bêtes, les « peut mieux faire », les déclarations d’amour, les « c’était mieux avant », les onomatopées, les « va voir ailleurs si j’y suis »… tant que vous utilisez l’espace commentaire pour le faire !

 

3 jours plus tard, l’heure du bilan…

Un jour ma mère ma dit « C’est bien Juliette, si personne ne te jette des fleurs, au moins tu te les jettes à toi-même », mais j’ai trouvé mieux que la petite tape sur l’épaule qu’on se donne à soi même, c’est de demander la reconnaissance dont on en a besoin ! Merci à tous donc, pour vos messages pleins de cœur et de tripes qui m’ont reboosté et qui m’ont fait planer sur un petit nuage pendant 3 jours (faisant grimper mon Blog Rank à 75 ce qui ne m’était plus arrivé depuis longtemps). Les « je viens tous les jours » sont comme du miel à mes yeux et j’espère continuer à surprendre ceux qui viennent ici avec gourmandise et curiosité en se demandant « qu’est-ce qu’elle va encore nous trouver aujourd’hui ? ». J’ai aussi compris que je suis un peu trop perfectionniste, voire élitiste (y’a même une copine qui m’a avoué que, des fois, elle doit chercher certains de mes mots dans le dico) pour avoir 50 commentaires, que c’en est presque frustrant parce qu’à la fin du post, y’a plus rien à dire. Comme me l’a fait remarquer une autre copine « en moins quand tu parles, on peut t’interrompre ». Enfin, je sais que certaines de vos contributions se sont perdues dans la nature par la faute d’over-blog qui bug à chaque fois qu’un commentaire devient trop long à son goût (mais jamais au mien), alors pensez bien :
a) soit à copier le commentaire avant de cliquer sur « publier » (et à relancer la procédure si ça bug),
b) soit de faire un copie/coller à partir de word, sans saut de page, en faisant la mise en page sur l’espace commentaire pour éviter les interlignes intempestifs.
Et n'oubliez pas que vous avez toujours la possibilité d'être prévenu de la mise ne ligne d'un nouveau billet, en mettant simplement votre adresse e-mail dans la rubrique S'abonner colonne de gauche !
Au plaisir de vous relire bientôt !

Publié dans La Vie comme elle va

Commenter cet article

Casimiri 12/12/2006 22:40

et bé ! j'en reste la bouche bée, je vais prendre le temps de lire tous ces commentaires. Un beau témoignage en faveur de ton blog que j'apprécie aussi Beaucoup ! Bravos

Dpl 12/12/2006 18:14

Je vois tout à fait ce que tu veux dire, je comprends tout à fait ma situation. Cela dit, sur mon blog, y'a un peu moins de recherches, un peu moins d'images (ou alors ce sont celles de mes connaissances, les pauvres), et puis je plafonne seulement à 30 visiteurs par jour, donc en fait, on est pas du tout dans la même catégorie... Mais cela dit, je comprends ton ego... donc bon courage, tiens bon, sois forte, et continue ce beau travail !

Juliette 11/12/2006 18:03

Voilà un commentaire qui a le triple mérite d'être honnête (ben oui, y'en a qui ne lisent pas TOUS mes billets, c'est un scandale, au bûcher l'infidèle !... mais je fais exactement pareil même avec mes blogs préférés) et plein de compliments (même quand c'est supposé être un dépliment, mais je t'apprendrais une chose, Anne-So : s'il y a une qualité que je n'ai pas et que je n'aurais jamais c'est bien la discrétion) tout en faisant passer le nombre total de commentaire à 50... et comme je l'ai déjà dis plus haut, j'adore les chiffres ronds !

Anne-So 11/12/2006 16:10

Bon, j\\\'arrive un peu après la bataille, mais bon....Je viens à peu près toutes les semaines sur ton blog (un peu plus en fait, allez, 2 fois par semaines), et j\\\'apprécie ! Bon, si le sujet du post du jour ne m\\\'intéresse pas, comme à chaque fois tu nous fais une tartine :o) (comme moi dans mes commentaires....), je saute, et attends le prochain. Mais je te dis "Continue" ! Ca alimente très agréablement mes pauses au boulot... Et j\\\'aime bien ton ton tantôt léger, tantôt plus sérieux, toujours féminin, féministe quand il le faut, mais pas à outrance non plus, et cette facilité à aller contre les stéréotypes et les opinions toutes faites. Si, juste une critique : Il a trop de couleurs vives, ton blog, j\\\'arrive pas à le consulter discrètement, entre un document word et une console d\\\'administration ! :oD

Juliette 08/12/2006 12:02

T'en es une rigolotte toi de Juliette, tu regardes trop la série Numbers :-), c'est carrément de la comptabilité ton truc ! D'abord, laisse moi te dire que 2 copines régulières, c'est déjà pas mal, moi au lancement de mon blog, jai fais un e-mailing à une bonne trentaine de mes copines, j'ai eu ZERO retour, ni en com, ni même en réponse par mail, et y'en a pas une qui m'écris régulièrement (heureusement, je sais qu'il y en a quelques unes qui me lisent avec ardeur). De toute façon, faut pas non plus que les gens se sentent obligés d'écrire, sinon t'auras ce que tu dis ne pas vouloir : des coms pour ne rien dire ! Et si tu commences toi même à mettre "des bêtises" normal que tu récoltes des bêtises. Faut pas non plus être trop exigeante. Faudrait d'ailleurs pas être exigeante du tout car un blog reste un acte généreux, une mise à disposition de soi... Et puis moi, au bout d'un moi, j'étais encore bien plus obsédée par la gueule de mon blog, ma bannière, ma chronique...tout ces trucs qui peuvent le rendre plus attractif, que par les com. Je savais qu'il fallait au moins 6 semaines pour être référencé par les moteurs de recherche, c'est donc au bout de 5 mois, parce que je me retrouvais avec carrément 1 ou 2 com sur mes nouveaux billets que je mettais parfois une journée à écrire et à mettre en page avec amour, que j'ai été prise d'un gros doute sur la valeur de ce j'écrivais et que j'ai donc oussé plus un cri du coeur qu'un coup de gueule. Donc pas de quoi m'envier tous mes com, dans 6 mois t'en auras autant si tu concentres ton énergie sur la façon de rendre ton blog le plus attractif possible ! Bon courage et... on en reparlera dans 6 mois !