La vérité sur le sexe (Part II) : Point G, mamelons, nymphomanie, rapports & nombre de partenaires.

Publié le par Juliette

Compte tenu du succès fulgurant de mon dernier billet (avec deux commentaires qui se battent en duel), je crois qu’il est temps de revenir à mes basiques avec un sujet universel par définition :
Le sexe ! Et comme j’ai le nez dans mon quatrième tome de
« On n’est pas de courges »
, je vais aller au plus facile : puiser dans la matière inexploitée de l’opus « sexe, orgasme et autres réjouissances » à sortir le 25 avril, histoire de vous faire profiter de quelques extraits exclusifs d’ici-là, tout en gagnant du temps. Je vais donc continuer ma fameuse série sur les « plus étonnantes découvertes de mes investigations », si nombreuses d’ailleurs qu’elles méritent deux billets (histoire aussi de ménager un peu de suspens). Au programme aujourd'hui, 5 des 10 sujets restant à traiter :

1. La vérité sur le point G
Vous savez, c’est ce fameux bouton marche/arrêt mythique qu’on trouve en prenant le vagin tout droit, puis en tournant à gauche au stop et en remontant la pente jusqu’à l’épicerie ouverte 24h/24. C’est l’inventeur du Stérilet, le Dr Graffenberg, qui aurait « découvert » et baptisé de son initiale cette supposée zone du vagin particulièrement sensible. Une zone accessible au seul pénis, grand pénétrateur devant l’éternel, source inégalée de plaisir devant lequel nous autres femmes ne pouvons que nous incliner. Le problème, c’est que personne jusqu’ici n’a su démontrer l’existence de ce point G qui ressemble plutôt à un ultime avatar pour tenter de redonner la primauté à l’orgasme vaginal. Alors, encore une fois, prenez le plaisir là où vous le trouvez sans vous soucier de sa place dans l’alphabet !

2. La vérité sur les nymphomanes
La peur du plaisir féminin conduit à considérer chaque femme comme une nymphomane en puissance et, pour certains peuples, à recourir aujourd’hui encore à des pratiques barbares telles que l’excision du clitoris et des petites lèvres (les fameuses nymphes). En vérité, la nymphomanie qui pousse une femme au désir sexuel jamais assouvi à multiplier les rapports et les partenaires est une pathologie extrêmement rare. Dans nos sociétés, une femme taxée de nymphomane a juste le mauvais goût de perpétuer un comportement de sexualité offensive et de multi partenariats plutôt réservé aux hommes. Comme le disait déjà avec malice le fameux Docteur Kinsey dans les années 60, une nymphomane "c'est quelqu'un qui fait l'amour plus souvent que vous !". Et dans ce registre, comme on dit, il vaut mieux faire envie que pitié !

3. La vérité sur les mamelons
Les seins étant neurologiquement reliés au sexe, leur excitabilité n’est plus à prouver et la stimulation des mamelons peut suffire à certaines femmes pour arriver à l’orgasme. Mais eux aussi ont besoin de doigté, avec une prédilection pour la technique de succion, et de temps, soit en moyenne 10 minutes par sein pour faire monter le plaisir. Par ailleurs, on ignore trop souvent que les mamelons représentent aussi une zone très sensible de l’anatomie masculine. Les hommes aiment qu’on les mordille, qu’on les suce et si les caresses durent assez longtemps, elles provoquent une érection de façon systématique (ce qui peut surprendre l’homme lui-même). C’est scientifiquement prouvé. Ce n’est pas une formule magique cependant : votre amant peut très bien vous renvoyer dans vos pénates d’un « c’est pas mon truc » !

4. La vérité sur le nombre de partenaires
C’est bien simple, en matière de sexe, tout le monde ment ! Si les hommes déclarent bien plus de partenaires que les femmes, c’est qu’ils sont vantards. Les femmes tendent à minimiser leurs aventures en ne reconnaissant que les hommes qui ont compté. D’ailleurs, elles avouent deux fois plus de partenaires quand elles sont sous détecteur de mensonge. Nous sommes cependant face à un vrai problème arithmétique : sachant que certains hommes revendiquent jusqu'à 80 aventures féminines par an alors que leurs compagnes attitrées n’auraient que
2 amants sur toute une vie dans un monde peuple à équité par les deux sexes, où sont les femmes avec lesquelles ils sont supposés baiser ?

5. La vérité sur la fréquence des rapports
Une vérité qu'on ne saura jamais : Tout le monde brode car personne ne veut se sentir hors normes, même si ces normes sont imaginaires et relèvent de légendes urbaines. Il est vrai cependant que l’homme, à qui un rien suffit, tend à avoir plus souvent envie que la femme. Non qu’elle aime moins le sexe que lui, mais elle n’aime pas le même sexe. Elle aime la gastronomie, là où lui aime la bouffe. Elle veut le grand jeu, là où lui se contente d’un bout de saucisson qui traîne dans le frigo. Mais répondre systématiquement aux sollicitations du mâle, même quand on n’en a nulle envie, histoire de ne surtout pas le frustrer, me semble une stratégie d’autant plus douteuse que l’homme tend à ne plus apprécier, à considérer comme naturel ce qu’il obtient trop facilement. A lui de faire ce qu’il faut pour vous donner envie.

A suivre… La vérité sur les Sex Toys, les Films X, la taille du sexe, la (prétendue) femelle monogame et la femme fontaine.

Publié dans L'Echappée belle

Commenter cet article

alain 12/09/2008 09:00

Bises à toutes,Je suis un homme hétéro et je suis l'illustration même de ce qui est dit sur les hommes concernant leurs tétons. Dès que l'on me les touches et bien... je bande dans mon boxer; au point parfois que le frottement des tétons nus sur mon tee-shirt me fait bander -et oui mesdames, nous aussi-Je suis fan des tétons -féminins- et y ai consacré mon blog sur http://tetons.centerblog.net

Samsara Shanti 28/05/2007 23:11

La vérité sur le point G est que ceux qui n'y croient pas ne l'ont tout simplement point trouver... Je donne des formation aux femmes seules ou en couples et sur lpusieurs centaines de patientes, moins de 1 % ne le trouvaient pas mais souvent pour autres causes de bloquage...psycho ou prob. physique...Ce n'est pas parce que ce n'est pas prouvé que ça n'existe pas... On a  longtemps cru que la terre était plate... :)

Juliette 17/04/2007 09:28

Le problème Marina (hors du fait que ton commentaire est ILLISIBLE, que je voudrais écrire de cette manière, que je n'y arriverais pas... je dois me faire vieille), c'est que ton problème est courant mais que la réponse est propre à chaque femme, ça peut venir de toi ou de ton homme, les causes peuvent être psychologiques, physiques, tenir au manque d'expérience, à ton mental, aux circonstances... Je peux te donner deux suggestions :
- Essayer de trouver quelques pistes de réponses dans mon guide psycho-humoristique "Sexe, orgasme et autres réjouissances" à sortir dans la collection "On n'est pas des courges" chez Hachette Pratique le 25 avril,
- Consulter un sexologue, seule ou à deux, pour bénéficier de l'écoute et de l'expertise d'un vrai professionnel.
Bon courage !

marina 08/04/2007 16:59

salut , bon moi jé un probleme , jessay par tout lesoyens d'avoir une reponse, j'ai 1ans , ca é un an maintenant ke jé fé lamour.... toujouravecle mee mlec et de la premiere oi a aujourd'hui c pareil jesens ren aucun plaisir rien , alorsest ce noirmal ?? e ke puis je fr pr y remedier s tu as des reponses nesitepas

Ninon80 26/03/2007 13:33

Ohhh Merci Juliette !!je me marre , c'est tellement vrai ... autre vérité : Messieurs ne vous acharnez pas directement sur le bouton magique  le fameux " clitoris " , qui une fois excité est souvent trop sensible pour un contact direct .... :oops: pour ce qui est des sex toys, faut dédramatiser aussi , en tant que célibataire depuis un bout de temps, et en tant qu femme normalement constituée j ai donc des envies que je me vois contrainte d assouvir avec des sex toys ( faute de mieux ^^ ) alors les boutiques : pas forcément glauques, genre la chaine Concorde, " supermarchés du sexe "  ou alors la VPC qui propose une quantité et qualité interessante, avec l avantge d'être livré chez soi très discrètement ^^ euh Juliette , tu ne vas plus me voir de la même manière ^^